audit indépendant et avantages économiques

La question qui se pose maintenant est la suivante : pourquoi exige-t-on un audit indépendant et quels en sont les avantages ?

I. Le besoin en audit indépendant

D’abord il convient de retenir que le besoin en audit indépendant est né des 4 principaux facteurs suivants, à savoir :

1- L’existence de conflits d’intérêts entre les utilisateurs

2- Importance des états financiers en tant que source essentielle

d’information

3- Complexité du processus d’établissement des états financiers

4- Éloignement des utilisateurs

1. Existence de conflits d’intérêts entre les utilisateurs

Pour ce qui concerne le 1er facteur, notons d’abord que le besoin d’audit ou de contrôle est né du fait que le propriétaire du capital se trouve contraint à déléguer le pouvoir de gestion à un manager salarié.

Les associés ou les actionnaires délèguent le pouvoir de gestion à une ou un groupe de personnes (gérant, PDG, DGA, CA, directoire)

L’explication étant donnée par la théorie d’agence.

Cette délégation est à l’origine d’une asymétrie d’information : la perte d’information pour le propriétaire contre l’accumulation de l’information pour le manager salarié.

Par ailleurs et d’après la théorie d’agence, cette asymétrie d’information permet au manager de chercher à maximiser sa propre richesse au détriment de celle du propriétaire.

C’est ainsi qu’intervient le besoin de contrôle pour réguler cette relation.

Ce besoin est aussi né des conflits d’intérêts qui sont générés en conséquence du comportement de chacun des agents économiques impliqués dans l’activité d’une entreprise qui est guidé par son désir à maximiser sa propre utilité.

Les conflits d’intérêts peuvent, d’ailleurs, paraître :

  • Entre la direction et les utilisateurs,
  • Entre les mêmes utilisateurs, ou
  • Entre les différents utilisateurs

a. Conflits d’intérêts entre la direction elles utilisateurs

Comment se manifeste le conflit d’intérêt entre la direction et les utilisateurs ?

Il se manifeste par le fait que les utilisateurs de l’information financière (actionnaires, créanciers, l’état. ) ont des intérêts différents, voir même contradictoires et qui ne correspondent pas toujours aux intérêts de la direction qui est responsable de la préparation des états financiers (conseil d’administration ou équivalent).

⇒ En conséquence, la direction, agissant dans son propre intérêt, a tendance à divulguer les bonnes nouvelles et à dissimuler les mauvaises, biaisant ainsi intentionnellement ou de bonne foi l’information et augmentant l’asymétrie d’information.

b. Conflits d’intérêts entre les différents utilisateurs

Quant au conflit d’intérêts entre les utilisateurs, il se manifeste par le fait que ces différents utilisateurs ont des intérêts divergents. Exemple, lorsqu’on en face d’une problématique de définition de la politique de distribution de dividendes, on se trouve confronté entre les intérêts des bailleurs de fonds et les intérêts des propriétaires. En effet, un bailleur de fonds préfère ne pas distribuer de dividendes pour augmenter l’autofinancement et favoriser ainsi le remboursement des crédits, alors qu’un actionnaire chercherait la distribution du maximum de dividendes.

c. Conflits d’intérêts entre les mêmes utilisateurs

Alors que le conflit d’intérêt entre les membres d’un même groupe d’utilisateurs, il se manifeste par la divergence des intérêts de ses membres.

Exemple : face à un choix d’une méthode comptable pour la détermination de la charge d’amortissements ou des provisions, un actionnaire majoritaire chercherait la méthode qui minimise le taux d’imposition même si le bénéfice distribuable était moindre, alors qu’un petit porteur d’actions choisirait l’option qui maximise les bénéfices à court terme même si elle se traduit par un impôt plus important.

⇒ Le rôle de l’auditeur est donc, d’arbitrer entre tous ces conflits d’intérêt en assurant la neutralité de l’information financière indépendamment des perspectives de chaque utilisateur ou groupe d’utilisateurs.

2. Importance des états financiers en tant que source essentielle d’information

Le 2ème facteur qui traduit le besoin en audit indépendant étant, comme il a été présenté, étant l’Importance des états financiers en tant que source essentielle d’information : en effet, les états financiers représentent la plus importante source d’information mise à la disposition des utilisateurs pour prendre leurs décisions.

S’il y avait plusieurs sources, les utilisateurs pourraient les corroborer (les rapprocher) pour s’assurer de leur fiabilité.

Mais comme on en voit pas souvent d’autres et en l’absence de diversité de sources, il faudrait assurer à cette source essentielle la crédibilité nécessaire pour servir de base à la prise de décision des utilisateurs.

⇒ L’auditeur indépendant assure ce rôle de fournisseur de confiance, il accroît la crédibilité et la pertinence de l’information et sécurise ainsi les utilisateurs. (encore une fois, l’accent étant mis sur la notion d’indépendance)

3. Complexité du processus d’établissement des états financiers

Le 3ème facteur se manifeste par le fait qu’au cours des dernières décennies, les opérations des entreprises sont devenues volumineuses, plus complexes et plus difficiles à comptabiliser.
Nous citons à titre d’exemple : les opérations ayant trait à la consolidation et la présentation des résultats des filiales, le traitement comptable du leasing, des différences de changes, des instruments financiers.

En conséquence, le risque d’une mauvaise interprétation des faits, d’erreurs et d’oublis, deviennent de plus en plus sérieux, et la probabilité de communiquer une information non fiable devient plus important.

Pour que les états financiers traduisent une image fidèle de la réalité de l’entreprise, il faut une certaine technicité pour cerner tous les aspects importants.

⇒ C’est encore l’auditeur indépendant qui apporte l’assurance que toutes les informations importantes ont été traduites dans les comptes et que les états financiers ne comportent pas d’anomalies significatives.

4. Eloignement et diversité des utilisateurs

Le dernier facteur se manifeste par la séparation entre le propriétaire et le gestionnaire. De ce fait, il est impossible aux propriétaires d’intervenir directement, et de suivre les affaires au jour le jour.

⇒ En conséquence, les utilisateurs doivent désigner un auditeur (mandataire) indépendant qui va les remplacer pour le suivi des affaires et le contrôle de la direction.

 II. Les avantages économiques de l’audit pour les entreprises auditées

Au début de la section, on s’est demandé sur les avantages que procure l‘audit à l’entreprise auditée.

En fait, il y a plus d’un arguments à faire valoir par l’auditeur, pour mettre en valeur les avantages économiques et financiers procurés par son intervention d’audit :

les principaux arguments sont les suivants :

  •  Les prêteurs demanderaient moins de garanties et accepteraient des taux d’intérêt plus bas s’ils prêtaient à une société dont les états financiers sont audités. Parce que les états financiers audités présentent un niveau de risque très faible.
  •  L’audit permet d’inscrire et de maintenir les titres des sociétés émettrices à la côte permanente du marché financier (valeurs à revenu fixe « obligations », et à revenu variable « actions »), et aussi pour bénéficier du programme de mise à niveau et obtenir certaines subventions,…
  •  L’audit permet d’accroître la crédibilité de l’entreprise vis à vis des tiers. Les fournisseurs accepteraient plus facilement de vendre â crédit â une entreprise transparente qui présente et publie des étais financiers audités.
  •  Les entreprises auditées devraient faire l’objet de moins en moins de contrôle et de redressement fiscal. Les états financiers non audités devraient être une population cible sujette à plus de risque poux l’administration fiscale.
  •  L’audit permet d’améliorer l’efficience (le rendement) et l’honnêteté des employés, parce qu’ils se sentent contrôlés et donc, ils commettent moins d’erreurs intentionnelles ou fortuites.

Article précédentDéfinitions, fondements et sources de normalisation de l’audit financier
Article suivantLes concepts de la gestion des ressources humaines

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici