Le Budget de trésorerie : cours et exercice corrigé

Avec l’objectif d’atteindre le principe de la trésorerie zéro, la gestion de trésorerie suppose de réaliser une bonne prévision des flux financiers sur des horizons temporels différents (annuels, mensuels, quotidiens,…).

Dans ce cadre, il existe plusieurs documents de prévisions (budget annuel de trésorerie, prévisions mensuelles, fiches en valeur ). dans cette article on va présenter le budget de trésorerie (les autres feront l’objet d’autres articles).

Définition du budget de trésorerie

Le budget de trésorerie est le complément naturel du plan de financement. Il détaille dans un tableau pluri mensuel les ressources et les emplois de ce plan. Il s’étudie à partir d’une situation réelle, le dernier bilan connu, pour aboutir à une situation prévisionnelle : le bilan de la fin de l’année N + 1.

Ainsi  Le budget de trésorerie enregistre non seulement les flux de trésorerie existants, mais aussi toutes les recettes et toutes les dépenses dont l’entreprise prévoient la perception ou l’engagement.

Il peut s’agit de dépenses et recettes liées au processus d’investissement, d’exploitation ou de financement. Il donne une prévision des excédents et des déficits de trésorerie, en montant et en durée dans un double perspective :

  • Vérifier que les lignes de crédits initialement négociés suffiront à combler les besoins éventuels
  • Définir les utilisations prévisibles de crédits par grandes masses (par ex nécessité de recourir à l’escompte compte tenu du portefeuille de traités..).

Le budget de trésorerie est donc un tableau de bord prévisionnel de l’offre et de la demande de liquidités de l’entreprise.il permet au trésorier d’optimiser le résultat financier de la société en mettant en concurrence les différentes banques ainsi que les marchés financiers.

Présentation et réalisation du budget de trésorerie

Chaque budget se présente sous la forme d’un tableau.

Les tableaux des encaissements et des décaissements sont structurés d’après les critères de classement des prévisions ci-dessous

Il est utile de prévoir pour chaque tableau une dernière colonne destinée aux prévisions de trésorerie qui seront encaissées ou décaissées au cours de la période ultérieure afin de faciliter l’établissement du bilan prévisionnel.

Les principaux éléments constitutifs de chaque tableau sont présentés ci-après.

Le budget des encaissements

Le budget comprend deux zones :

  • la partie haute du tableau permet le calcul des encaissements TTC liés à l’exploitation en tenir compte des décalages d’encaissements introduits par les modes de règlement
  • la partie basse du tableau permet le calcul des encaissements TTC hors exploitation
Le budget des encaissements
Le budget des encaissements

Le budget de TVA

La TVA à décaisser doit être calculée en respectant les règles fiscales en matière de déductibilité et d’exigibilité de la TVA, appliquées à l’entreprise en fonction de son activité et de son régime d’imposition.

Pour les entreprises assujetties, le calcul est le suivant :

TVA collectée – TVA déductible – crédit TVA (s’il existe) = TVA à décaisser

La TVA à décaisser du mois M sera payée sur le mois M + 1, après déduction de l’éventuel crédit de TVA du mois précédent.

Le budget de TVA
Le budget de TVA

Le montant de la TVA à décaisser dans le mois est reporté dans le budget des décaissements.

Le budget des décaissements

Il regroupe les dépenses figurant dans les budgets de charges selon leur mode de règlement. Ces éléments sont repris pour leur montant TTC.

On y retrouve le montant de la « TVA payable dans le mois » obtenue dans le budget de TVA

budget des décaissements
budget des décaissements

Le budget de trésorerie proprement dit

Dans cette optique, mois par mois, les encaissements sont comparés avec les décaissements, tels qu’ils sont apparus dans les budgets partiels précédents, et en tenant compte des disponibilités qui figurent au bilan de l’exercice antérieur.

Ce budget s’établit colonne par colonne puisque le solde final de trésorerie d’un mois donné est la trésorerie initiale du mois suivant.

Donc ce budget de trésorerie synthétise les budgets partiels et permet de déterminer la situation de trésorerie à la fin de chaque mois :

budget de trésorerie proprement dit
budget de trésorerie proprement dit

Le suivi et le contrôle du budget

Dans sa phase d’exécution, le budget de trésorerie constitue un instrument efficace de suivi et de contrôle de la bonne marche de l’entreprise.

La démarche de base adoptée dans cette phase de suivi consiste à comparer systématiquement les flux monétaires prévus à ceux effectivement constatés. Cette comparaison conduit rarement à constater une simple convergence entre prévision et réalisations.

En général, elle permet plutôt d’observer des « dérapages » ou des « dérivés » correspondant à un écart significatif entre les recettes et dépenses budgétées et les flux réels.

Le constat de ces écarts appelle des justifications qui permettent d’en déceler les causes. Celles-ci peuvent être liées à l’insuffisance des efforts apportés à la réalisation des projets. Elles peuvent aussi être imputables à des évolutions imprévisibles de l’environnement qui ont exigé une modification sans délai des projets de l’entreprise.

Elles peuvent enfin révéler des défauts du budget initial qui, sur certains points, fait preuve d’un réalisme insuffisant.

Le contrôle du budget de trésorerie débouche ainsi sur des actions adaptatives qui traduisent une réaction rapide aux évolutions observées.

Exercice corrigé sur le budget de trésorerie en PDF

DocumentTélécharger
Article précédentLe budget de production
Article suivantExercices corrigés de la comptabilité analytique en PDF

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici