Les coûts partiels : cours et exercices corrigés

Cet article concernant le cours et exercices corrigés sur les coûts partiels aborde en premier lieu le comportement des charges ( Charges variables, charges fixes, Charges directes et charges indirectes ), puis La méthode des coûts variables ( Le coût variable, La marge sur coût variable et Le compte de résultat différentiel )

Le comportement des charges

On peut distinguer quatre types de coûts, à partir des charges qui les composent, lesquels en se croisant forment quatre sous-catégories de coûts différentes dans leur nature et leur comportement.

Charges variables et charges fixes

Les charges variables

Les charges variables (ou opérationnelles) évoluent proportionnellement au niveau de l’activité.

Exemples : achats consommés, matière contenue dans un produit, certaines charges de personnel (commissions…), frais de transport, emballage…

Les charges fixes

Les charges fixes sont indépendantes du niveau d’activité tant que la structure n’évolue pas.

Exemples : amortissement linéaire d’un matériel acquis pour fabriquer un produit, assurances, salaires…

Les charges semi-variables

Par ailleurs, les charges semi-variables ou mixtes comportent une partie fixe et une partie variable.

Exemples : salaires des commerciaux, dépenses téléphoniques, …

Charges directes et charges indirectes

Les charges directes

Les charges directes : celles qu’il est possible d’affecter sans calcul intermédiaire, au coût d’un produit.

Exemples : matières premières incorporées à un produit, heures de main d’œuvre affectées à la fabrication  d’un produit, coût de matières premières utilisées uniquement à la fabrication de certaines pièces identiques.

Les charges indirectes

Celles qu’il n’est pas possible d’affecter immédiatement, c’est-à-dire sans calcul intermédiaire, au coût d’un

produit. Exemple : les charges d’administration, les frais généraux d’entretien,…

  • Synthèse

Les différentes catégories de coûts peuvent être représentées en définitive sur deux axes :

Charges directes et charges indirectes

Exercice corrigé sur le comportement des charges

Dans une entreprise on distingue trois niveaux d’activité : 4 000, 5 000, 6 000 unités produites. Les charges variables par unité sont de 9,5 €. Les charges fixes totales s’élèvent à 36 000 € pour chaque niveau d’activité.

Travail à faire : en utilisant l’annexe ci-après pour le calcul des coûts de production :

1°) Evaluer, pour chaque niveau d’activité : le coût variable total, le coût fixe unitaire, le coût total, et le coût moyen.

2°) Analyser et commenter les résultats obtenus.

Annexe : Tableau de calcul des coûts de production

Les coûts partiels

  • Corrigé 

1°) Calcul des coûts de production :

Exercice corrigé sur e comportement des charges

2°) Commentaire :

• Les charges variables unitaires sont fixes ;

• Les charges fixes unitaires sont variables.

La méthode des coûts variables

La méthode du coût variable (ou « direct costing ») est une méthode qui ne prend en compte dans le calcul du coût que les charges variables. Seules les charges variables sont incorporées au coût, les charges fixes sont comptabilisées en tant que charges de la période. Elle permet de :

  • calculer la marge sur coût variable, indicateur de mesure de la performance du produit.
  • Apprécier le seuil de rentabilité de l’entreprise et d’autres indicateurs de gestion.
  • Effectuer aisément des prévisions à court terme de calculs de coûts et de résultats.
  • Faciliter ainsi la prise de décision.

Le coût variable

Le coût variable est un coût partiel constitué uniquement par les charges directes et indirectes qui varient avec le volume de production ou d’activité :

  • Les charges opérationnelles variables, directes telles que : la consommation des matières, la consommation d’eau, de gaz, de petit outillage…etc.
  • Les charges opérationnelles variables, indirectes telles que : l’énergie, le transport…etc.

Remarque : Ces charges opérationnelles sont réparties sur les produits afin de calculer pour chacun, le coût variable. Les charges fixes ne sont pas réparties par produit. Elles sont traitées globalement par période pour la détermination du résultat.

La marge sur coût variable

Le produit est jugé sur sa contribution à la couverture des charges non réparties qui sont les charges  fixes.

Calcul de la MCV, du taux de MCV et du résultat

  • La comparaison entre le chiffre d’affaires d’un produit ou d’une activité et son coût variable permet de calculer la MCV : MCV = Prix de vente – Coût variable
  • La MCV est proportionnelle au chiffre d’affaires. Elle s’exprime en pourcentage (%) de ce dernier : Taux de MCV = (MCV / CA ) x 100
  • La somme des MCV par produit, déduction faite des coûts fixes globaux, permet de déterminer le résultat global de l’entreprise : Résultat = Σ des MCV – Coûts fixes

Intérêt de la MCV 

La MCV est un indicateur de gestion qui mesure la performance d’un produit ou d’une activité. Elle permet à titre d’exemple de répondre aux questions suivantes :

  • quelle est la contribution du produit ou de l’activité à absorber les charges fixes ?
  • ce produit ou cette activité est-il rentable ?
  • l’entreprise a-t-elle intérêt :
    • A développer sa production ou sa commercialisation ?
    • A supprimer sa production ou sa commercialisation (MCV<0) ?…Elle facilite la prise de décision. 4

Le compte de résultat différentiel

Les calculs de coûts variables, de marges sur coût variable et de résultats se présentent dans un tableau intitulé compte de résultat différentiel.

Le compte de résultat différentiel d’une entreprise de production

Le compte de résultat différentiel

À noter

  • Pour déterminer le coût variable des matières premières consommées, la variation positive ou négative des stocks de matières premières doit être ajoutée au coût variable des matières achetées.
  • Pour déterminer le coût variable de production des produits vendus, la production stockée des produits, positive ou négative doit être retranchée du coût variable de production des produits fabriqués.

Le compte de résultat différentiel d’une entreprise commerciale

Le compte de résultat différentiel d’une entreprise commerciale

À noter :

Pour déterminer le coût variable des marchandises vendues, la variation positive ou négative des stocks de marchandises doit être ajoutée au coût variable des marchandises achetées.

Exercice corrigé sur la méthode des coûts variables

une entreprise fabrique les produits A, B et C. Elle vous donne les informations suivantes :

Exercice corrigé sur la méthode des coûts variables

Travail à faire : Présenter le tableau de résultat différentiel et analyser les résultats obtenus.

  • Corrigé :

Les coûts partiels : cours et exercices corrigés

Commentaires :

  • Tous les produits sont rentables (MCV positives) ;
  • Le produit A est le plus rentable (Taux de MCV = 58,48 %) ;
  • Il faut développer les ventes du produit A car il dégage la plus forte MCV.
Article précédentLa gestion budgétaire de la production : exercices et corrigés [PDF]
Article suivantProblèmes sociaux économiques (Résumé de cours)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici