Le fonds de roulement normatif : cours avec exercices corrigés

0
28

Le fonds de roulement est la différence entre les ressources stables et les emplois stables d’une entreprise. Il représente la partie des capitaux permanents qui restent continuellement dans l’entreprise pour assurer sans heurt la couverture du cycle d’exploitation de l’entreprise (c’est la couverture du besoin en fonds de roulement).

Ce besoin en fonds de roulement varie en fonction des échéances de règlement et de paiement des tiers. Le besoin en fonds de roulement augmente avec l’augmentation du chiffre d’affaires.

Ce besoin en fonds de roulement va être normalisé pour permettre au gestionnaire de vérifier globalement que le besoin en fonds de roulement est financé par un fonds de roulement correct.

Le fonds de roulement normatif représente le besoin approché de financement engendré par le cycle d’exploitation.

Le Cycle d’exploitation génère donc un besoin de financement que le gestionnaire doit maîtriser. Il importe donc de savoir recenser et évaluer les éléments à l’origine de ce besoin de financement.

Définition du fonds de roulement normatif

On désigne par cycle d’exploitation l’ensemble des opérations successives qui vont de l’acquisition des éléments de départ (matières premières, marchandises..) jusqu’à l’encaissement du prix de vente des produits vendus.

Le besoin de financement lié au cycle d’exploitation varie selon la date considérée, en fonction du niveau des stocks, de celui des créances d’exploitation et des dettes d’exploitation dont le montant varie constamment au cours de l’exercice.

Comme il est impossible de calculer toutes les valeurs possibles du BFR d’exploitation, on évalue le niveau moyen du besoin de financement relatif aux opérations d’exploitation pour un chiffre d’affaires annuel donné. On qualifie ce niveau moyen de : fonds de roulement normatif.

Le fond de roulement normatif ou encore le besoin en fond de roulement d’exploitation consiste à évaluer l’ensemble des besoins nécessaires pour un cycle d’exploitation pour une période donnée afin de réaliser un chiffre d’affaire estimé au préalable.

Evaluation du fonds de roulement normatif

Le besoin du financement du cycle d’exploitation dépend :

– De la longueur du cycle d’exploitation qui dépend lui même de la durée d’écoulement des stocks, de la durée du processus de production, de la durée du crédit accordée aux clients.

– De la durée de crédit obtenue des fournisseurs. De l’évolution d’autres éléments relatifs à l’exploitation (TVA, Salaires, Charges sociales…).

Pendant cette durée, l’entreprise engage pour les besoins de son activité d’exploitation des dépenses dont-elle ne récupère pas tout de suite le montant; ces dépenses sont en partie compensées par divers crédits obtenus (fournisseurs..). Il subsiste toutefois un besoin de financement résiduel: le besoin en fonds de roulement d’exploitation.

La Méthode Normative

On va pouvoir calculer le fonds de roulement normatif de trois manières différentes :

• En montant ;

• En pourcentage de CAHT annuel ;

• En jours ou en mois de CAHT

intérêt et calculs du fonds de roulement normatif

L’intérêt du fonds de roulement normatif

La méthode du besoin en fonds de roulement normatif consiste à évaluer les besoins nécessaires à l’exploitation en fonction du niveau probable d’activité prévu par F entreprise.

Elle repose sur l’établissement de normes retenues comme des objectifs de gestion.

Il s’agit d’un outil de prévision consistant à décomposer les postes du BFRE en temps (ou durées) d’écoulement et coefficient de pondération.

Le temps d’écoulement et le coefficient de pondération

L’estimation des temps d’écoulement se fait à partir d’une observation précise de l’activité et une comparaison avec le secteur. Les coefficients de pondération représentent la structure souhaitable du compte de produits et de charges.

Ils permettent de repérer les postes les plus importants dans la détermination du BFRE et en conséquence d’envisager des moyens d’action afin de les réduire.

Les principaux calculs du fonds de roulement normatif

a- Stocks :

D’une manière générale, le temps d’écoulement est la durée pendant laquelle un article reste en magasin en moyenne avant d’être utilisé ou vendu.

La valeur d’un stock moyen est évaluée, de manière approximative à partir du calcul suivant :

Stock moyen = Stock initial + Stock final
                                                        2

  • Stock de marchandises :

            Stock moyen des marchandises
TE = ————————————————- x 360j
            Coût d’achat des marchandises vendues

   

           Coût d’achat des marchandises vendues
CS = ————————————————-
             CAHT

  •  Stock de matières premières :

           Stock moyen de matières premières
TE = ——————————————– x 360j
           Stock moyen

 

           Coût d’achat des matières premières consommées
CS = ————————————————————-
           CAHT

  • Stock (en-cours) :

            Stock moyen d’en-cours
TE = ————————————— x 360j
           Coût de production des en-cours

          Coût de production des en-cours
CS = —————————————-
           CAHT

  • Stock de produits finis :

         Stock moyen de produits finis
TE = ———————————————— x 360j
         Coût de production des produits vendus

         Coût de production des produits vendus
CS = ————————————————–
         CAHT

b- Clients et comptes rattachés :

* Le temps d’écoulement :

Le calcul dépend des informations dont on dispose :

– Durée du crédit = n jours : dans ce cas le temps d’écoulement est égal à n/2 c’est-à-dire que tous les clients ont le même crédit qui est le crédit moyen.

Durée du crédit = n jours fin de mois : dans ce cas, tous les clients ne bénéficient pas de la même durée de crédit, il faut donc calculer la durée moyenne du crédit accordé.

Exemple . La durée du crédit client est de 30 jours fin de mois suivant.

La durée moyenne du crédit client ou le temps d’écoulement est de : [(30j/2)+30j] = 45 jours

Si le client achète en fin du mois, la durée du crédit est la suivante : (0 + 30 j) /2 -15 jours

– Durée du crédit client à déterminer : lorsque la durée du crédit n’est pas donnée, il faut la calculer : pour cela il faut disposer de la valeur moyenne (si possible) du poste «clients et comptes rattachés»

       Clients et comptes rattachés
TE = ——————————– x 360j
        CATTC

* Le coefficient de structure :

         CATTC
CS = ——–
         CAHT

Si toutes les ventes supportent le même taux de TVA, le coefficient de structure sera équivalent au taux de TVA.

c- Fournisseurs et comptes rattachés :

Le problème se pose dans les mêmes termes que pour les clients :

Temps d’écoulement (même observation que pour les clients)

Le temps d’écoulement du poste fournisseurs et comptes rattachés représente la durée moyenne du crédit accordé par les fournisseurs.

* Le coefficient de structure :

         Achats TTC
CS = ————-
         CAHT

d- La Taxe sur la Valeur Ajoutée :

La TVA facturée au cours d’une période donnée doit être déclarée avant l’expiration du mois suivant cette période. La TVA récupérable sur les biens et services au titre d’une période donnée est déduite de la TVA facturée.

  • La TVA récupérable :

Le TE est trouvé comme suit :

(0+30j)/2 ———-► Durée moyenne – 15 jours
30 jours ———-►* le mois suivant
TE = 45 jours

CS = TVA récupérable de l’exercice / CAIIT

  • TVA facturée

Les ventes étant réparties dans le temps (uniformément), la TVA facturée varie entre un minimum de 0 jour et un maximum de 30 jours, soit en moyenne : (0 j + 30j)/2 = 15 jours, plus 30 jours du mois suivant (car la déclaration est faite avant Lexpiration du mois suivant)

Donc : Le TE = 15j+ 30j = 45 Jours

CS = TVA facturée sur les ventes / CAIIT

  • TVA due :

Une fois calculée, la TVA due reste dans le compte correspondant jusqu’à la date règlement (.si la date du règlement est par exemple le 20) on a :

TE = 20 jours.

CS = TVA due de Tannée / CAHT
       = (TVA facturée de Tannée-TVA récupérable de Tannée)/CAHT

e- Personnel (salaires) :

Bien qu’ils ne soient comptabilisés qu’en fin de mois on peut considérer que la dette de Tentreprise vis-à-vis de ses salaries évolue selon le schéma suivant :

Le fonds de roulement normatif

Si le règlement a lieule dernier jour du mois; la dette moyenne de l’entreprise correspond à :
(0+30)/2= 15 jours, donc :
TE = 15 jours

CS = Salaires annuels
                  CAHT

Si par exemple seront payés le 5 du mois suivant, le TE sera alors de : (0+30)/2 + 5 = 20 jours

f- Charges Sociales :

Les charges sociales (salariales et patronales) calculées sur le montant brut des salaires d’un mois ne sont réglées que le mois suivant.

Ici l’entreprise bénéficie d’un crédit, si on considère que les charges sociales sont générées depuis le début du mois et ne sont réglées que le 10 du mois suivant par exemple on a :

TE – (40+10) 72 = 25 jours ou bien (30 / 2) + 10j = 25jours

CS = (Charges sociales annuelles / CAHT)

Exercices corrigés sur le fonds de roulement normatif en PDF

 Exercice corrigé sur le tableau de financement à téléchargerPage de téléchargement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici