La gestion de production : les notions de base

La gestion de production consiste en la recherche d’une organisation efficace de la production des biens et services. Elle contribue donc à l’obtention d’un produit donné dont les caractéristiques sont connues en mettant en œuvre un minimum de ressources.

Cette organisation efficace de la production est devenue une exigence incontournable dans le contexte actuel marqué par la concurrence acharnée entre les différentes entreprises. En effet, l’offre des produits est devenue largement supérieure à la demande et les consommateurs sont de plus en plus exigeants.

Cette nouvelle réalité impose aux entreprises un ensemble de contraintes : la maîtrise des coûts, la minimisation des stocks, le respect des délais,… La gestion de ces contraintes constitue la mission principale de la fonction de gestion de la production.

Les outils de la gestion de production sont un ensemble de techniques d’analyse et de résolution des problèmes de manière à produire au moindre coût.

L’objectif du présent article se limite à la présentation des notions de base de la gestion de production.

I. Définition de la gestion de la production

La gestion de production cherche à optimiser la transformation de matières en fonction des contraintes et objectifs de l’entreprise.

ces contraintes sont imposées par :

– Le marché,
– Le type de produit à fabriquer
– Les ressources dont dispose l’entreprise

La préoccupation majeure de la gestion de production est la satisfaction du client, à travers la réduction des délais, la réduction des coûts de production et l’amélioration de la qualité du produit.

Pour atteindre ces objectifs , la gestion de production cherche à maitriser deux types de flux :

  • Flux physiques : approvisionnement, entrée et circulation des matières premières, des composants, des pièces de rechange, des sous-ensembles ; des produits finis …
  • Flux d’information : suivi des commandes, des ordres de fabrication, suivi des données techniques, suivi des heures de main-d’œuvre, des heures machines, des consommations de matières, des rebuts…

Les objectifs de la gestion de production

L’objectif essentiel de la gestion de production, quelle que soit l’organisation, est d’obtenir le produit permettant la satisfaction du client dans les délais et à un coût concurrentiel.

Cette mission doit être remplie en atteignant 4 objectifs :

  • Volume : Le volume de production doit correspondre aux objectifs commerciaux de l’entreprise ;
  • Délai : Fournir au commercial des indications valables sur les délais qu’il serait possible de tenir pour tel ordre client éventuel et s’efforcer pour les ordres reçus de respecter les délais maximums promis aux clients par le département commercial ;
  • Qualité : Les services de la gestion de production doivent fournir aux services de fabrication, sans erreur ni omission les informations nécessaires à l’exécution des ordres clients.
  • Coût : La gestion de la production doit s’efforcer d’assurer le meilleur emploi du matériel et de la main d’œuvre. En effet, elle doit minimiser les heures supplémentaires et les dépannages héroïques et déterminer les enclenchements des différentes opérations afin de minimiser l’en-cours de fabrication et respecter les délais.

Relation de la gestion de production avec les autres fonctions de l’entreprise

Si la gestion de production joue un rôle primordial, car son bon exercice est essentiel à la bonne marche de l’entreprise, elle reste très dépendante des autres fonctions.

C’est pourquoi, il faut insister fortement sur la nécessité d’une mise en œuvre cohérente de tous les moyens de l’entreprise (marketing, gestion financière, organisation, production) dans la poursuite des objectifs précisés dans sa stratégie.

En effet, faute de choix cohérents, l’entreprise risque de se trouver dans une situation de faiblesse face à la concurrence.

Les acteurs de la production

Lorsque l’on parle de fonction de production, il est important de noter que cette fonction se décompose en un certain nombre de services qui ont un rôle soit opérationnel, soit fonctionnel :

  • Rôle opérationnel : un service a un rôle opérationnel lorsqu’il a pour mission soit la fabrication, soit l’expédition du bien produit par l’entreprise.

Les principaux services opérationnels sont :

– Service fabrication ;
– Service expédition ;
– Service manutention ;
– Service outillage ;
– Service entretien.

  • Rôle fonctionnel : un service a un rôle fonctionnel lorsqu’il se charge de définir, d’organiser ou de contrôler l’activité de production de l’entreprise.

Les principaux services fonctionnels sont :

– Bureau d’étude ;
– Bureau de méthode ;
– Bureau d’ordonnancement-lancement.

Les différents types de production

Chaque entreprise est unique par son organisation et par la spécificité des produits qu’elle fabrique. Cependant on peut réaliser une classification des entreprises en fonction des critères suivants :

  • Quantités fabriquées et répétitives ;
  • Organisation des flux de production ;
  • Relation avec les clients ;
  • Structure des produits ;
  • Autonomie de la commande et de conception.

Ces critères ne sont pas exhaustifs, mais ils permettent néanmoins de distinguer les différents types d’entreprises. En effet, une typologie de production est fondamentale car elle conditionne le choix des méthodes de gestion de
production les plus adaptées.

Classification selon l’organisation des flux de production

On distingue trois grands types de production ; sachant que l’on pourrait trouver de nombreux types intermédiaires :

  • Production en continu.
  • Production en discontinu.
  • Production par projet.

Production en continu

Une production en continu est retenue lorsqu’on traite des quantités importantes d’un produit ou d’une gamme de produits. L’implantation est réalisée en ligne de production rendant le flux du produit linéaire. Les industries pétrochimiques, les cimenteries sont des exemples typiques de ce type d’entreprise.

Production en discontinu

Une production en discontinu est retenue lorsque l’on traite des quantités relativement faibles et des produits variés et réalisés à partir d’une machine a vocation générale (exemple : tours, fraises,…). L’implantation est réalisée par ateliers fonctionnels qui regroupent les machines en fonction de la tâche qu’elles exécutent (courtage, fraisa

Production par projet

Dans le cas de production par projet, le produit est unique. L’organisation des jeux olympiques ou la constitution d’un barrage peuvent être citées comme des exemples. Il en découle que le processus de production est unique et ne se renouvelle pas.

Classification en fonction de l’importance des séries et de la répétitivité

La première différence notable entre les entreprises concerne, bien sur, l’importance de production. Les quantités lancées peuvent être :

  • En production unitaire ;
  • En production par petites séries ;
  • En production par moyennes séries ;
  • En production par grandes séries ;

Les caractéristiques respectives de ces types de production apparaissent dans le tableau suivant :

Modes de production Exemples d’application Caractéristiques
Production unitaire Satellite, grands travaux publics ; produits de luxe.
  • Fabrication de produits personnalisés adaptés aux besoins spécifiques des utilisateurs ;
  • Mobilisation des ressources de l’entreprise pour une période relativement longue ;
  • Utilisation du personnel qualifié susceptible d’exécuter des tâches non répétitives ;
  • Absence de problème des stocks ; Problème des coûts et de respect des délais.
Production
en série
Automobile, textile,
électroménager.
  • Production en grand nombre de biens identiques conformément à un standard ;
  • Utilisation de machines très spécialisées ou les produits circulent entre les différents postes de travail (chaîne) ;
  • Recherche d’une plus grande efficacité de la production ;
  • Problème de gestion des encours de production.

Classification selon la relation avec le client

Dans la classification selon la relation avec le client on distingue trois types de production :

  • Production pour le stock ;
  • Production à la commande ;
  • Assemblage à la commande.

La production pour le stock

La production est ici déclenchée par anticipation d’une demande, les produits étant fabriqués pour le stock, et non pour un client identifié. Ce mode paraît particulièrement adapté dans les domaines des productions de grande consommation (électroménager) ou bien à demande saisonnière (jouet notamment).

La production à la commande

La production à la commande concerne des produits qui correspondent à une demande précise de la clientèle ou une demande à partir d’un prototype : avions, machines-outils, robots, usine clé en main…

Assemblage à la commande

Ce type de production si situe entre les deux premiers. On fabrique sur stock les sous-ensembles standards ; ces sous-ensembles sont assemblés en fonction des commandes des clients.

Cette organisation permet de réduire de façon importante le délai entre la commande et la livraison d’un produit ; en effet, le délai apparent est réduit à l’assemblage des sous-ensembles.

La classification en fonction de la structure du produit

La structure du produit conditionne également la typologie de l’entreprise. Pour caractériser la structure, on se sert généralement de la nomenclature arborescente des produits. On définit en général 4 structures principales.

Structures convergentes

C’est le cas des produits standardisés incorporant de nombreux composants. La diversité des produits finis est généralement assez faible, mais les composants sont nombreux. Le nombre de niveaux de nomenclatures peut varier de un à une dizaine.

objectifs de la gestion de production

Structures divergentes

C’est le cas des entreprises qui partent d’un nombre de matières premières très faible voire unique, mais qui ont une grande diversité de produits finis.

Définition de la gestion de production

Structures à points de regroupement

C’est le cas des entreprises incorporant des sous ensembles standards qui forment les points de regroupement. Les produits finis en général nombreux, de même que les composants de base.

Le plus souvent, la gestion de la partie convergente et de la partie divergente est séparée.

La gestion de la production

Structures parallèles

C’est le cas des entreprises ayant peu de produits et peu de matières premières. Les produits finis incorporent peu d’éléments ou un seul. types de production

Classification en fonction de l’autonomie de commande et de conception

En général, on différencie 3 degrés dans l’autonomie des entreprises.

La conception fabricant

L’entreprise conçoit elle-même ses produits et on assure la fabrication et la distribution. Elle a besoin d’un système de gestion de production sophistiquée et bien adaptée car c’est la condition de sa compétitivité.

Le sous-traitant

Il réalise des opérations de production en fonction d’u cahier des charges remis par le donneur d’ordre. Il a l’autonomie des commandes de matières premières, et des méthodes adoptées pour satisfaire le cahier des charges.

Le façonnier

De même qu’un sous traitement, il réalise des opérations de production en fonction d’un cahier de charges remis par le donneur d’ordre. Cependant, il ne possède pas l’autonomie des commandes de matières premières, elles lui sont fournies par le donneur d’ordre. Parfois, les machines de production elle mêmes sont fournies.

Article précédentLe juste à temps (JAT)
Article suivantLe taux de change fixe et flexible

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici