La monnaie fiduciaire

De nos jours, l’or démonétisé ne constitue plus aucun support pour rémission monétaire et les billets ne sont plus émis en contre partie de stock d’or, on parle alors de billet inconvertible. En effet, dès l’entre deux guerres, les Etats ont mis fm de manière définitive à la convertibilité interne des billets en or, plus précisément en 1931 en Angleterre, en 1934 aux Etats Unis et en 1936 en France et au Maroc.

Dès lors le billet tire sa valeur de la puissance économique du pays émetteur et de la confiance intérieur et extérieur dont il jouit.

Est née alors avec L’inconvertibilité : la monnaie fiduciaire. Fiduciaire provient du mot latin « Fiducia » qui veut dire confiance.

la monnaie fiduciaire est une forme de le monnaie comprenant les pièces et les billets de banque qui se caractérise par le fait que sa valeur est déterminée par la confiance que lui accorde ses utilisateurs plutôt que par son coût de production.

En résumé on peut dire que :

  • D’une part, le montant de l’émission des billets ne se trouve désormais plus limité par des règles spécifiques, il dépend dès lors :- des besoins des agents économiques

    – de la politique pratiquée par les autorités monétaires

  • D’autre part, le billet ne tire plus sa valeur ni :- d’une contre partie en valeur

    – De la confiance accordée à la banque en ce qui concerne la convertibilité en métal

Mais du fait qu’il est accepté par tous les agents économiques comme moyen de paiement.

Néanmoins, la monnaie fiduciaire n’est pas constituée seulement des billets mais aussi de la monnaie divisionnaire qui a été créée pour satisfaire les besoins de règlement des petites transactions qui ne pouvaient être réglées par des pièces d’or ou d’argent  pour la simple raison que ces métaux précieux concentrent une très grandes valeur.

le besoins d’une monnaie d’appoint fut engendré donc par les petites transactions. Constituée donc d’alliage d’aluminium , de cuivre ou de nickel, les pièces de monnaie aujourd’hui ont une valeur facial très supérieur à la valeur réelle. Cette monnaie est qualifiée de divisionnaire car elle est destinée à des transactions de faible montant et pour faire l’appoint.

Article précédentLa monnaie scripturale
Article suivantla politique économique : fondements, fonctions et objectifs

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici