la partie double : cours et exercice corrigé

L’activité économique de l’entreprise s’exprime par des échanges ou des transactions, appelés « opérations », réalisés avec des tiers telles que :

  • les emprunts bancaires et l’émission d’actions ;
  • l’achat de matériel ;
  • l’achat de matières premières, d’énergie ;
  • les commandes à des sous-traitants ;
  • l’embauche de personnel ;
  • la vente sur le marché des biens et services ;
  • le paiement d’impôts et taxes diverses.

la comptabilité consiste à enregistrer chronologiquement toutes les opérations qui concernent l’entité et qui ont une incidence sur son patrimoine (enrichissement ou appauvrissement} à leur date d’engagement et non à leur date de règlement. Il est donc tenu compte des créances et des dettes de l’entreprise.

L’enregistrement comptable de toutes les opérations répond au principe de la partie double qui peut être expliqué de deux façons : L’explication par les flux et l’explication par les stocks

L’explication par les flux


Les opérations comptables sont décrites comme des flux.

Chaque opération se caractérise par deux flux : le plus souvent un flux de biens ou de services et un flux monétaire ou financier.

Chaque flux a un sens : il est entrant ou sortant. Autrement dit chaque flux peut être analysé en termes d’emploi et de ressource :

  • ressource : moyen à caractère financier auquel on a recours et qui permet une opération économique ;
  • emploi : utilisation qui a été faite des ressources dont on a disposé.

La ressource correspond à l’origine du flux et l’emploi à son point d’arrivée.

Donc, selon le principe de la partie double, toute opération dans une entreprise peut être analysée comme une ressource et un emploi : tout ce qui est utilisé a été obtenu et tout ce qui est obtenu est utilisé. Le principe de la partie double revient à ramener chaque opération à Légalité économique :

emploi = ressource

Dans la pratique comptable, les termes ressource et emploi ne sont pas utilisés. Ils sont remplacés par les notions de «débit» et de «crédit». Les équivalences de termes sont les suivantes :

emploi = débit

ressource = crédit

Dans un compte, le débit se trouve à gauche et le crédit à droite.

L’explication par les stocks

L’objectif de l’entreprise est de mesurer le patrimoine de l’entreprise et sa variation d’une période sur l’autre.

Selon l’analyse patrimoniale, le principe de la partie double consiste à traduire en comptabilité l’incidence des opérations de l’entreprise sur les composantes du bilan (les incidences sur le compte de résultat se traduisent, à terme, sur le bilan puisque le résultat traduit la variation du patrimoine sur une période).

Du point de vue de l’analyse patrimoniale, le principe de la partie double s’énonce de la façon suivante :

«Tout mouvement affectant un élément quelconque du bilan est nécessairement accompagné d’un mouvement inverse et de même importance sur un ou plusieurs autres éléments de telle sorte que l’équation A – (D + S) = 0 reste toujours vérifiée. »

L’équation considérée est l’équation de bilan, avec :

A : actifs ;

D : dettes :

S : situation nette.

Exercice corrigé sur la partie double

Précisez pour chaque opération le compte débité et le compte crédité.

  • Achat d’un ordinateur payé par chèque pour 12 000 euros
  • Achat de marchandises payées par chèque pour 13 000 euros
  • Achat d’une camionnette à crédit à un fournisseur d’immobilisations pour 120 000 euros
  • Achat de papeterie payée en espèces pour 120 euros
  • Remboursé un fournisseur par chèque pour 10 000 euros
  • Alimenté la caisse par un prélèvement sur le compte en banque pour 500 euros
  • Reçu un chèque d’un client de 12 000 euros
  • Achat de marchandises à crédit à un fournisseur pour 4 820 euros
  • Reçu espèces pour une vente de marchandises de 520 euros
  • Payé les salaires du mois par chèque pour 60 000 euros
  • Payé l’électricité par chèque pour 1 500 euros

Correction

OPERATIONDEBITCREDIT
Achat d’un ordinateur payé par chèque pour 12 000 euros2183 Matériel de bureau et informatique512 Banque
Achat de marchandises payées par chèque pour 13 000 euros607 Achats de marchandises512 Banque
Achat d’une camionnette à crédit à un fournisseur d’immobilisations pour 120 000 euros2182 Matériel de transport404 Fournisseurs d’immobilisations
Achat de papeterie payée en espèces pour 120 euros6064 Fournitures administratives53 Caisse
Remboursé un fournisseur par chèque pour 10 000 euros401 Fournisseurs512 Banque
Alimenté la caisse par un prélèvement sur le compte en banque pour 500 euros53 Caisse512 Banque
Reçu un chèque d’un client de 12 000 euros512 Banque411 Clients
Achat de marchandises à crédit à un fournisseur pour 4 820 euros607 Achats de marchandises401 Fournisseurs
Reçu espèces pour une vente de marchandises de 520 euros53 Caisse707 Ventes de marchandises
Payé les salaires du mois par chèque pour 60 000 euros641 Rémunérations du personnel512 Banque
Payé l’électricité par chèque pour 1 500 euros6061 Fournitures non stockables (eau, énergie…)512 Banque
Article précédentL’évaluation financière de l’entreprise
Article suivantLe Neuromarketing

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici