Le dilemme entre protection et diffusion de l’innovation

Compte tenu des investissements et des risques associés à l’innovation, il est naturel pour celui qui l’a initiée de vouloir éviter que ses concurrents ne reprennent ses idées sans avoir à en subir les frais.

Il va donc le plus souvent chercher à protéger ces dernières de l’imitation. Il utilisera pour cela essentiellement le secret ou les droits de la propriété intellectuelle. Mais cet impératif de protection peut dans certains cas s’opposer à une diffusion la plus rapide et la plus complète possible de l’innovation. d’où le dilemme entre protection et diffusion.

Il existe plusieurs moyens de protéger ses innovations. Ces derniers sont détaillés dans cet article mais nous retiendrons pour l’instant qu’ils peuvent se classer en deux grandes catégories : les moyens informels et les droits de la propriété industrielle qui prévoient la publication de ces informations mais fournissent en échange un droit exclusif d’exploitation.

Dans les deux cas, cela peut restreindre la diffusion d’une innovation voir même rendre cette innovation caduque.

L’innovateur à intérêt de divulguer une partie au moins des informations concernant son innovation assez rapidement après le lancement, voire avant ce dernier. La diffusion d’informations est ainsi souvent indispensable dans le cadre des échanges interindustriels pour prendre contact le plus en amont possible avec des clients potentiels.

Du côté de marché, la présence de plusieurs produits de même type est également rassurante pour le consommateur. C’est ainsi que les innovations radicales trouvent parfois des difficultés à construire une catégorie sortant de celles dont il a l’habitude. Cela peut être un handicap pour la diffusion de l’innovation.

Le fait qu’un secret soit difficile à conserver – en particulier s’il concerne directement le produit, qui fera sans doute l’objet d’un processus de rétro-ingénierie – conduit beaucoup d’entreprises à y préférer le dépôt de droits de la propriété industrielle, (par exemple de brevets d’invention). Mais, là encore, le simple fait d’en déposer ne signifie pas nécessairement que l’on va les utiliser pour empêcher ses concurrents de reprendre ses inventions.

L’ensemble de ces considérations a conduit deux économistes américains à proposer une présentation claire du dilemme diffusion-protection de l’innovation. Carl Shapiro et Hal Varian rappellent ainsi que la valeur créée par un marché pour une entreprise est égale à sa valeur totale multipliée par la part de marché de cette dernière.

Selon eux, une stratégie de contrôle (recherche de rentes de monopole) conduit à maximiser la part de marché et une stratégie d’ouverture à la valeur totale de ce dernier.

Il y a alors un juste équilibre à trouver entre les deux. Les relations établies par les auteurs sont certes un peu simplificatrices, mais cela a le mérite de poser les termes du dilemme de façon simple.

Cela nous conduit aussi à une optique de dosage de l’ouverture qui nécessite de connaître un peu mieux les outils disponibles pour se protéger.

Il est impossible de dire clairement et fermement qu’une stratégie de protection ou une stratégique de diffusion est la meilleure solution pour l’entreprise. Cette décision diffère selon chaque situation et chaque contexte, là une stratégie de protection est la mieux adapter, une décision de protection peut être fatale pour une innovation.

En peut citer l’exemple de Sony avec la Play Station, si Sony n’avait pas diffusé et coopéré avec les différents acteurs du marché et les différents producteur de bien complémentaire, jamais la Play Station aurait vu le jour, car il est inconcevable qu’une console fonctionne sans CD de jeux, comme il n’y a aucun intérêt d’un CD de jeux sans la présence d’une console.

Enfin, la décision de diffuser ou protéger l’innovation dépend de la situation et du contexte de chaque entreprise.

Article précédentLe commissariat aux comptes
Article suivantModèle linéaire et modèle complexe du processus d’innovation

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici