Le plan de comptes

Le plan de comptes est l’ensemble des comptes crées par l’entreprise pour les besoins de sa comptabilité. Alors qu’un compte est instrument permettant de spécifier les emplois et les ressources.

Le compte est un tableau synthétique caractérisé par :

  • un numéro de compte ;
  • un intitulé de compte ;
  • la valeur de l’opération ;
  • la date de l’opération ;
  • le libellé de l’opération ;

Le plan de comptes établi par référence à celui du Plan comptable général qui définit des normes communes pour toutes les entreprises :

  • un cadre (système de base, développé ou abrégé),
  • des classes de comptes (1 à 7 pour la comptabilité générale),
  • un système de codification
  • Les différentes présentations d’un compte
  • le solde de comptes

Les trois systèmes du Plan comptable

Taille des entreprises Système préconiséSignalement dans les documents
Petites entreprises (1)SimplifiéCaractères gras noirs
Moyennes entreprises (2)De baseCaractères noirs (gras et non gras)
Grandes entreprisesDéveloppéCaractères
(1) Entreprises dont :
– le total du bilan est inférieur ou égal à 267 000 e ;
– et le chiffre d’affaires est inférieur à 534 000 e ou ayant un effectif salarié inférieur à 10.
(2) Entreprises dont :
– le total du bilan est inférieur ou égal à 3 650 000 e ;
– et le chiffre d’affaires est inférieur ou égal à 7 300 000 e ou ayant un effectif salarié inférieur à 50.

Les entreprises peuvent adapter leur plan de comptes à leurs besoins propres :

  • choix possible d’un système plus développé ;
  • adoption d’éléments du système supérieur sur certains aspects de la comptabilité.

Elles doivent adopter un plan de comptes professionnel spécifique à leur branche d’activité (gestion immobilière, banque, etc.) lorsqu’il existe et qu’il a fait l’objet d’un avis de conformité de la part du CNC.

Les classes de comptes

Le Plan comptable général définit des classes de comptes pour catégoriser les comptes. Des subdivisions complémentaires permettent de mieux spécifier le compte

Si l’on s’en tient aux pratiques courantes, on distinguera principalement 7 classes de comptes :

Comptes de bilan (situation) Compte de gestion (activité)
Classe 1 : Comptes de capitaux
Classe 2 : Comptes d’immobilisations
Classe 3 : Comptes de stocks
Classe 4 : Comptes de tiers
Classe 5 : Comptes financiers
Classe 6 : Comptes de charges
Classe 7 : Comptes de produits

Le Plan comptable général inclut également la classe 8 « Comptes spéciaux » pour les engagements reçus et donnés par l’entreprise.

Les comptes de situation ou de bilan (classes 1 à 5) présentent à un moment donné l’état du patrimoine de l’entreprise,

Les comptes de gestion ou de résultat (classes 6 et 7) reflètent l’activité de l’entreprise pour une période donnée.

La codification d’un compte

La liste des comptes du Plan Comptable Général est basée sur le système de classification décimale idéologique.

  • La numérotation des comptes

Chaque compte est constitué d’un numéro (plus il comporte de chiffres, plus il est précis) et d’un intitulé.

6 Comptes de charges : Classe

62 Autres services extérieurs : Compte principal

627 Services bancaires et assimilés : Compte divisionnaire

6276 Location de coffres : Sous-compte

  • La codification est hiérarchisée
Le plan de comptes
(*) Voir ci-après pour le sens particulier de la codification de ce compte.
  • Certains codes ont un sens particulier
ChiffrePositionSignificationExemples
0En 2e position
En 3e position
Compte global
Compte de regroupement
60 Achats
630 Impôts et taxes
8En 2e position

En 3e position
Amortissements



Compte de régularisation attaché au compte de tiers concernés
215 Installations techniques
2815 Amortissements des installations techniques
6811 Dotations aux amortissements s/immobilisations

401 Fournisseurs
408 Fournisseurs – Factures non parvenues
9En 2e position
En 3e position
Dépréciations

Solde inversé par rapport au solde du compte de rattachement
411 Clients
4911 Dépréciation des comptes clients

601 Achats de matières premières
6091 Rabais, remises et ristournes obtenus sur achats de matières premières
  • La codification est structurée en parallèle pour les comptes de gestion

Lorsque l’on connaît le numéro d’un compte de charge, la codification permet, le plus souvent, de trouver rapidement le numéro du compte de produit correspondant.

Par exemple :

Comptes de charges
Comptes de produits
607 Achats de marchandises 707 Ventes de marchandises
658 Charges diverses de gestion courante758 Produits divers de gestion courante
681 Dotations aux amortissements et dépréciations – charges d’exploitation781 Reprises sur amortissements et dépréciations – produits d’exploitation

Les différentes présentation des comptes

Un compte est un tableau constitué de deux parties.

Par convention, la partie gauche du compte est appelée Débit et la partie droite est appelée Crédit.

Il existe plusieurs tracés de comptes.

Exemple de tracés.

Compte à colonnes mariées

Compte à colonnes mariées

Compte à colonnes séparées

Compte à colonnes séparées

Compte schématique

Le plan de comptes

Le solde du compte

Le compte enregistre des augmentations ou des diminutions qui sont notées soit à son débit, soit à son crédit.

Par convention :

Les comptes d’ACTIF sont DEBITES des augmentations et CREDITES des diminutions.

Les comptes de PASSIF sont CREDITES des augmentations et DEBITES des diminutions.

Les comptes de charges sont débités du montant des charges.

Les comptes de produits sont crédités du montant des produits

Afin d’apprécier l’état d’un compte, On arrête un compte, à une date donnée, pour en déterminer sa situation nette. Cette situation s’obtient par le calcul du solde qui représente la différence entre le total du débit et le total du crédit.

Si : Total des débits > Total des crédits = SOLDE DEBITEUR (SD)

Ce solde s’inscrit au crédit du compte pour l’équilibrer.

Si : Total des crédits > Total des débits = SOLDE CREDITEUR (SC)

Ce solde s’inscrit au débit du compte pour l’équilibrer.

Ainsi, un compte arrêté est équilibré par le solde. On a toujours l’égalité :

SOMME DES DEBITS = SOMME DES CREDITS

C’est le solde du compte qui est reporté au bilan et au CPC

Les comptes dont le solde est DEBITEUR figurent à l’ACTIF du bilan.

Les comptes dont le solde est CREDITEUR figurent au PASSIF du bilan.

Exercice corrigé sur le plan de comptes

Retrouver pour chacun de ces comptes de bilan leur numéro dans la liste du Plan Comptable, et indiquer si chaque compte augmente au débit et diminue au crédit ou inversement.

  • CAPITAL
  • RESERVES
  • RESULTAT NET DE L’EXERCICE
  • EMPRUNT AUPRES DES ETABLISSEMENTS DE CREDIT
  • FRAIS D’ETABLISSEMENT
  • FONDS COMMERCIAL
  • TERRAINS
  • CONSTRUCTIONS
  • INSTALLATIONS TECHNIQUES MATERIELS ET OUTILLAGES INDUSTRIELS
  • MATERIEL INDUSTRIEL
  • MATERIEL DE TRANSPORT
  • MATERIEL DE BUREAU ET MATERIEL
  • INFORMATIQUE
  • MOBILIER

Correction

exercice corrigé sur le plan de compte en PDF
exercice corrigé sur le plan de compte

D’autres exercices dans le document ci-dessous

DocumentTélécharger
Article précédentAudit fiscal – cadre général
Article suivantL’utilité marginale

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici