les coûts complets : cours et exercice corrigé

0
125

L’objectif de la comptabilité de gestion dans le cadre de la méthode des coûts complets est d’obtenir le coût des produits élaborés contenant toutes les charges c à d un coût dit de revient.

La méthode des coûts complets préconise un calcul de coût par stade de fabrication qui doit respecter la réalité du processus de production de chaque E/se. Dans une vision très globale, on peut distinguer 2 types d’Eses :

Les entreprises commerciales dont le cycle d’exploitation peut être résumé ainsi :

APPROVISIONNEMENT ➩ DISTRIBUTION

Les entreprises industrielles dont le cycle d’exploitation peut se résumer comme suit :

APPROVISIONNEMENT ➩ TRANSFORMATION ➩ DISTRIBUTION

En conséquence, les charges de la comptabilité générale doivent être rassemblées suivant leur appartenance à une étape définie ci-dessus. La constitution des coûts par étape fait apparaître :

  • un ou des coûts d’approvisionnement ou d’achat
  • des coûts de production
  • des coûts de distribution

l’obtention des coûts de revient des produits se fait par intégration successive des différents coûts et pour tenir compte de cet aspect chronologique dans le calcul du coût de revient, on parle de hiérarchie des coûts.

Les coûts d’achat

  • Principes

Les coûts d’achat ou coûts d’acquisition se situent au premier stade du cycle d’activité de l’entreprise, qu’elle soit :

– commerciale avec calcul du coût d’achat de chaque marchandise.

– industrielle avec calcul du coût d’achat de chaque matière première et de chaque fourniture consommable.

– de services avec calcul du coût d’achat de chaque fourniture ou prestation utilisée.

  • Composition

Charges directes

Elles comprennent :

– les prix d’achat nets des réductions commerciales obtenues des fournisseurs de matières premières ou de marchandises ;

– les frais accessoires d’achat : transports, commissions, emballages, assurances,

– les charges de main d’œuvre directe (MOD) : rémunérations des réceptionnaires, des magasiniers, des responsables d’achats, …

Charges indirectes

Ce sont les charges des centres d’analyse : « approvisionnements », « magasin », « réception des livraisons », … dont l’activité est mesurée en Unité d’Œuvre d’achat (quantité achetée : kg, tonne, mètre, litre, palette, produit, …).

Les coûts des unités d’œuvre sont imputés au coût de chaque catégorie d’achat en fonction du nombre d’unités d’œuvre nécessaires.

  • Méthodes de calcul

Les calculs sont présentés sous forme de tableaux avec un tableau pour chaque élément acheté (nature d’achat, éléments de charges directes, éléments de charges indirectes, coût unitaire, quantité, montant).

Coût d’achat total = Prix d’achat + Charges directes d’achat + Charges indirectes d’achat

Coût d’achat unitaire = Coût d’achat total / Quantité acheté

  • Transferts dans les comptes de stocks

Chaque élément acheté dispose d’un compte de stock spécifique.

Le coût d’achat calculé, pour chaque élément acheté, est enregistré en entrée (au débit) du compte de stock correspondant.

Exemples : stock de planches, stock de tôles, stock de peinture, stock de papier, …

Pour chaque stock, l’évaluation est faite le plus souvent selon la méthode du Coût Unitaire Moyen Pondéré (CUMP) avec cumul du stock initial et des achats de la période.

Les Coûts de production

  • Principes

Les calculs de coûts de production concernent les entreprises industrielles qui transforment des matières premières en produits intermédiaires ou produits semi-finis ou en produits finis.

Il s’agit le plus souvent de composants ou d’éléments entrant dans la fabrication de produits.

Les éléments de coût se situent au stade de la fabrication dans le cycle d’activité de l’entreprise

Les calculs de coût peuvent être effectués pour des produits en cours de fabrication, des produits semi-finis, des produits intermédiaires, des produits finis, … mais aussi pour des commandes spécifiques, des projets de lots de fabrication, des séries à fabriquer, certains chantiers, …

Les évaluations des coûts de production sont de plus en plus effectuées pour les activités de services du secteur tertiaire (banques, assurances, hôtels, transporteurs, agences de voyages, …)

  • Composition

Les coûts de production incluent selon le degré d’avancement de la fabrication :

• des charges directes,

• des charges indirectes.

Charges directe

Elles comprennent :

le coût d’achat des matières premières consommées ou utilisées , évalué à partir des sorties de stock, selon la méthode de l’inventaire permanent au CUMP le plus souvent.

les charges de main d’œuvre directe de production : rémunérations des oriers, des techniciens, des responsables d’ateliers, …

les frais de fournitures éventuelles (vis, huile, colle, écrous, …)

Charges indirectes

Ce sont les charges réparties dans les différents centres d’analyse tels que les centres principaux : « atelier de production », « montage », « finition », « assemblage »…, dont l’activité est mesurée en unités d’œuvre de production (nombre d’heures de main d’œuvre directe, nombre d’heures machines, nombre de produits, …).

Les coûts des unités d’œuvre seront ensuite imputés au coût de chaque catégorie de produit en fonction du nombre d’unités d’œuvre nécessaire.

  • Méthodes de calcul

Les calculs sont présentés sous forme de tableaux pour chaque élément de coût de production (charges directes, charges indirectes) avec coût unitaire, quantité, montant.

Coût de production total = Coût d’achat des matières premières utilisées (CAMPU) ou consommées (CAMPC) + Charges de main d’œuvre directe de production+ Charges indirectes de production imputées

Coût de production unitaire = Coût de production total / Quantité fabriquée

  • Transferts dans les comptes de stocks

Le coût de production évalué pour chaque élément fabriqué est reporté en entrée (au débit) d’un compte de stock spécifique à chaque produit fabriqué.

Exemples : stock de meubles, stock de livres, stock de téléviseurs, stock de véhicules, …

Ces différents stocks de produits finis sont aussi évalués le plus souvent selon la méthode du coût Unitaire Moyen Pondéré avec cumul du stock initial et des entrées.

Les coûts hors production

Les coûts hors production se situent en fin de cycle d’activité, dans une entreprise industrielle ou de production de services.

Ils comprennent :

  • Les coûts de la distribution,
  • Les autres charges hors production.

Les coûts de la distribution

Ils comprennent :

les charges de main d’œuvre directe : rémunérations des vendeurs, des représentants, des livreurs, des commerciaux,

les charges de distribution : dépenses de publicité, frais d’emballages, frais de transports,

les charges indirectes du centre d’analyse « distribution » imputées aux marchandises ou aux produits vendus.

Les autres charges hors production

Elles comprennent :

les charges indirectes du centre « administration »,

les charges indirectes du centre « gestion financière »,

les autres charges incorporables éventuelles : assurances, les commissions d’intermédiaires, les frais de courtages, les dépenses du Service Après Vente, …

Les Coûts de revient

Définition du coût de revient

Un coût de revient regroupe, selon la nature de l’activité :

Toutes les charges engagées pour la vente de marchandises dans une entreprise commerciale (hypermarché, vente par correspondance, net market,…),

Toutes les charges engagées pour des activités agricoles (élevage, production de céréales, …),

Toutes les charges nécessaires à la production de services dans une entreprise prestataire (pressing, salon de coiffure, entreprise de nettoyage de locaux, services informatiques, entreprise spécialisée dans l’entretien d’espaces verts, …

Le coût de revient doit être évalué selon les situations :

  • pour les marchandises vendues,
  • pour les produits finis vendus,
  • pour les prestations de services fournies.

Le coût de revient peut être calculé :

  • soit globalement,
  • soit par unité de marchandise vendue,
  • soit par produit fini vendu,
  • soit par prestation réalisée

Cas de l’entreprise commerciale

Le coût de revient comprend :

le coût d’achat des marchandises vendues (coûts des achats + SI –SF),
les coûts de la distribution,
les autres charges.

Cas de l’entreprise industrielle.

Le coût de revient comprend :

  • le coût de production des produits finis vendus au CUMP le plus souvent,
  • le coût de la distribution,
  • les coûts hors production.

Cas de l’entreprise prestataire de services

Le coût de revient comprend :

  • les charges de personnel,
  • les coûts des fournitures,
  • les dépenses de publicité, …

Les Ventes (ou chiffre d’affaires ou recettes)

Selon l’activité de l’entreprise, il s’agit :

– des ventes de marchandises dans une entreprise commerciale :

Chiffre d’affaires (HT) = Prix de vente unitaire x Quantité vendue de marchandises

– des ventes de produits finis (ou production vendue) dans une entreprise industrielle :

Chiffre d’affaires (HT) = Prix de vente unitaire x Quantité vendue de produits finis

– des prestations de services pour une entreprise prestataire :

Chiffre d’affaires (HT) = Prix d’une prestation x Nombre de prestations réalisées

Les Résultats Analytiques

Il s’agit des résultats globaux ou unitaires réalisés sur la vente de chaque catégorie de marchandises, de chaque catégorie de produits finis, de chaque prestation de service.

Résultat de Gestion = Chiffre d’Affaires (CA) – Coût de revient des quantités vendues ou des prestations réalisées (CR)

Ce résultat peut être :

  • nul : CA = CR
  • positif : bénéfice : CA > CR
  • négatif : perte : CA < CR

Exercice corrigé sur les coûts complets en PDF

Les documents ci-dessous comprennent des exercices corrigés sur les coûts complets vont vous permettre de vous entraîner et d’acquérir la pratique de cette méthode.

DocumentTélécharger
document 2Page de téléchargement
Document 3Page de téléchargement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici