Monopsone – définition et exercice corrigé

Imaginons ce qu’est le marché du travail dans une petite ville ne comptant qu’un seul grand employeur. Celui-ci est susceptible d’exercer une grande infuence sur les salaires versés et pourrait fort bien utiliser le pouvoir qu’il détient pour faire pencher la balance en sa faveur.

Lorsqu’un marché ne comprend qu’un seul acheteur, on parle d’une situation de monopsone.

Définition du marché de monopsone

Le monopsone est le cas extrême opposé du monopole. Dans cette situation de concurrence imparfaite, il y a un seul acheteur. Le pouvoir du monopsone est sa capacité à influencer le prix d’achat du bien, et de payer moins qu’en marché concurrentiel.

Pour une quantité donnée de bien, le monopsone va essayer de dépenser au minimum. Comme le monopole était supposé connaître parfaitement la demande, le monopsone est supposé connaître parfaitement l’offre.

À partir de l’offre inverse, p(Q), on peut déduire la dépense du monopsone pour chaque quantité achetée, DT(Q) = p(Q) × Q. Comme la courbe d’offre est croissante, la dépense marginale (Dm) augmente avec la production et elle est nécessairement supérieure au prix auquel la dernière unité est achetée, Dm(Q) > p(Q).

Remarque : Dépense marginale et élasticité de l’offre

La dépense marginale est l’accroissement de la dépense totale lorsque le volume de production est augmenté d’une unité :
Dm(Q) = DT’(Q) = p(Q) + p’(Q) × Q.

Dépense marginale et élasticité de l’offre

La décision du monopsone dépend de la dépense anticipée et donc de la sensibilité des vendeurs au prix. Nous venons de voir que le monopsone va utiliser l’information sur l’offre pour anticiper sa dépense.

Pour déterminer le choix optimal du monopsone, nous avons besoin de connaître le bénéfice qu’il retire de l’achat du bien. On sait, que la courbe de demande représente le prix maximal que les acheteurs sont prêts à payer pour acquérir le bien, soit la disposition marginale à payer ou valeur marginale, Vm.

Le monopsone va alors choisir la quantité de bien qui maximise son bénéfice net, soit la différence entre la valeur accordée au bien, V(Q), et la dépense pour une quantité donnée, BN(Q) = V(Q) – DT(Q).

À l’optimum du monopsone, Qm, la valeur marginale, Vm(Qm), est égale à la dépense marginale, Dm(Qm) ( figure 1).

Figure 1 – Décision d’achat du monopsone

Décision d’achat du monopsone
À l’optimum, la dépense marginale est égale à la valeur marginale. La valeur marginale est donnée par la courbe de demande et la dépense marginale est déterminée à partir de la courbe d’offre.
Une fois la quantité optimale choisie, le monopsone fixe le prix en utilisant la fonction d’offre.
La valeur totale est représentée par l’aire du rectangle OQm BVm(Qm).
La dépense totale est représentée par l’aire du rectangle OQmApm.

En situation parfaitement concurrentielle, la dépense marginale est égale au prix. Dans le cas du monopsone, la dépense marginale est supérieure au prix à l’optimum.

La quantité qui serait échangée à l’équilibre concurrentiel, si tous les acheteurs avaient la même fonction valeur que le monopsone, est supérieure à la quantité demandée du monopsone. Le prix est supérieur au prix du monopsone.

Le monopsone a un pouvoir de marché qui lui permet de fixer un prix plus bas qu’en situation concurrentielle.

Qu’en est-il du bien-être de la société? Le bien-être du consommateur est plus élevé, mais, les vendeurs vendent moins et à un prix plus faible qu’en situation parfaitement concurrentielle.

On montre que la décision du monopsone engendre une perte sèche pour la société ( figure 2) due à la perte de profit des producteurs

Figure 2 – Surplus et efficacité en situation de monopsone

Surplus et efficacité en situation de monopsone

En définitive, on voit que la situation du monopsone conduit à des inconvénients graves pour les petits producteurs. C’est pourquoi ces derniers peuvent être conduits à tenter une action concertée en se regroupant (au sein de coopératives par exemple) pour contrecarrer le pouvoir du monopsone.

Dans ce cas on se trouve dans un marché de monopole bilatéral : d’un côté le monopsone, et de l’autre côté le monopole constitué de plusieurs entreprises coalisées. L’avantage peut passer d’un camp à l’autre en fonction de la conjoncture économique et des rapports de force entre les participants.

Exercice corrigé sur le marché du monopsone en PDF

Le document ci-dessous comprent des exercices corrigés sur le marché du monopsone vont vous permettre de vous entraîner et d’acquérir la pratique de cet marché.

DocumentTélécharger
Article précédentPremier entré Premier sorti (First In First Out ou FIFO)
Article suivant[PDF] exercices corrigés sur les méthodes des coûts moyens pondérés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici