L’adhocratie et l’innovation

0
32

Le présent article vise à mieux comprendre la relation entre l’adhocratie et l’innovation. Après avoir défini le concept de l’adhocratie, nous présenterons les facteurs qui amènent de plus en plus les entreprises à adopter la structure Adhocratique pour favoriser l’innovation.

I. Description de l’adhocratie

C’est à Mintzberg (1982) que l’on doit la présentation systématique et précise de l’adhocratie. Très proche de la structure organique, notamment par la présence de compétences multiples et complémentaires dans ses rangs, de savoirs spécialisés et de forces créatives, elle représente, selon l’auteur, une configuration très attirante lorsqu’il s’agit de mettre en œuvre la politique d’innovation de l’entreprise. Plus précisément, sa structure se fonde sur :

  • une formalisation du comportement très peu développée.
  • une spécialisation horizontale poussée, fondée sur la formation ;
  • une tendance à regrouper les spécialistes en unités fonctionnelles et à les déployer en petites unités pour la réalisation du travail ;
  • une utilisation importante des mécanismes de liaison pour encourager l’ajustement mutuel à l’intérieur et entre les équipes ;
  • une décentralisation sélective des équipes formées de cadres hiérarchiques et d’experts opérationnels

Le cadre d’existence de l’adhocratie

La volonté de s’adapter à un Environnement complexe et dynamique contribue à la naissance d’un nouveau type d’organisation, il s’agit de l’ Adhocratie. Il est clairement situé dans un environnement qui est à la fois complexe et dynamique. Un environnement dynamique exige une structure organique et un environnement complexe une structure décentralisée et  l’Adhocratie est la seule structure qui reste à la fois organique et relativement décentralisée.

Aussi, avons-nous conclus sous l’environnement, que l’hétérogénéité de celui-ci encourage l’organisation à décentraliser sélectivement le pouvoir à des constellations de travaux ; en d’autres termes à adopter une structure adhocratique.

A cause aussi des conditions dynamiques résultant de fréquents changements de produits, un certain nombre d’organisation sont sans doute attirés vers la structure adhocratie. Par ses écrits, Khandwalla note que c’est en réalité seulement la concurrence sur les produits qui conduit à ce type de structure.

II. L’adhocratie : structure orientée vers l’innovation

La forme adhocratique s’avère une structure délabrement orientée vers l’innovation. En effet, Le travail d’innovation, parce qu’il est imprévisible, est associé à un environnement dynamique et le fait que l’innovation doit être sophistiquée signifie qu’elle est difficile à comprendre. Elle correspond donc à un environnement complexe.

Dans cette structure, les informations et les processus de décision circulent de façon flexible et informelle, là où ils doivent le faire pour promouvoir l’innovation. Et ceci a pour conséquence le débordement de la structure d’autorité quand il le faut.

Innover signifie se placer en rupture avec les routines établies. L’organisation innovatrice ne peut donc s’appuyer sur aucune forme de standardisation pour coordonner ses activités puisque chaque projet d’innovation constitue une activité nouvelle pour l’entreprise.

L’adhocratie est reconnu comme une organisation complexe et assez souple pour s’adapter à toute situation . Cela est dû au fait que cette structure est capable d’apprendre rapidement, mais aussi qu’elle parvient à comprendre son environnement par la mise en place d’une écoute globale.

Et donc Elle adopte une structure ad hoc, c’est-à-dire, étroitement adaptée à l’activité qui l’occupe à un moment donné. Son mode de coordination est donc naturellement l’ajustement mutuel qui favorise la communication horizontale.

Le pouvoir de décision est distribué entre cadres et non-cadres à tous les niveaux de la hiérarchie, en fonction de la nature des décisions à prendre. Dans l’Adhocratie, personne ne monopolise le pouvoir d’innover

En résume, Dans cet approche, l’innovation a davantage été appréhender l’organisation comme un processus collectif qui concerne la totalité de l’entreprise. La question de l’organisation de l’innovation devient celle du choix de structure de l’ensemble de l’organisation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici