Leadership, esprit d’équipe et développement efficace de l’équipe : 4 étapes vers l’équipe idéale !

En tant que leader, vous vous retrouvez souvent confronté à des projets de grande envergure et à long terme qui nécessitent la constitution de votre propre équipe. Mais un groupe hétéroclite d’employés ne forme pas encore une équipe.

Dans de nombreux cas, le terme « équipe » se transforme rapidement en acronyme de « super, quelqu’un d’autre s’en charge » ! Comment parvenir en 4 étapes à une équipe motivée et performante sur le long terme ?

Le travail d’équipe réussi ne se fait pas tout seul

Il ne suffit pas de rassembler quelques employés dans une salle pour obtenir un résultat. Pour qu’un groupe devienne une équipe performante, un processus en plusieurs phases est nécessaire, et surtout, du temps est requis.

Et votre rôle en tant que leader : vous devez également participer activement et réfléchir à la manière dont vous pouvez encourager et soutenir activement vos employés au cours des différentes phases de développement.

4 étapes vers l’équipe idéale

Se connaître et apprendre

La chose la plus importante avec une équipe (même seulement partiellement formée) nouvellement constituée : tout le monde doit d’abord faire connaissance et établir des contacts entre eux. Qui est là, qu’est-ce qu’il ou elle fait de mieux, quelles sont les attentes envers chaque membre ? Pour parvenir à cette classification, il faut du temps et de l’énergie, donc le groupe n’est pas encore pleinement opérationnel pour la tâche réelle.

En tant que leader, vous devez donner des instructions à votre équipe pendant cette phase pour assurer la sécurité et l’orientation, et faire bouger les choses. Vous connaissez peut-être déjà certaines forces et faiblesses des différents employés.

Donc, déterminez temporairement qui fait quoi et quand. Important : Contrôlez régulièrement les résultats du travail à des intervalles courts. Avec ce leadership structurant, contrôlant et supervisant, vous aidez les membres du groupe à clarifier leurs relations et leurs positions, et à trouver leurs tâches.

Définir les rôles, établir les règles du jeu

Dans la deuxième phase du développement de l’équipe, les questions suivantes sont au premier plan : « Qui a quel pouvoir et quelle influence ? » « Qui a quels droits ? » Vous aussi, en tant que leader de l’équipe, êtes particulièrement observé et évalué de manière critique dans votre rôle de direction.

À ce stade, il est crucial de consolider votre position et d’obtenir une réelle acceptation en tant que leader. Expliquez à vos employés comment et pourquoi vous prenez vos décisions. Commencez par impliquer votre équipe dans la clarification de questions spécifiques. De cette manière, vous entraînez une prise de décision collective.

Le groupe doit décider ensemble, à cette phase, des « règles du jeu » selon lesquelles il souhaite travailler ensemble par la suite. « Un pour tous, tous pour un » est une belle idée, mais la collaboration a besoin de règles pour favoriser la performance du groupe et assurer le progrès du travail collectif. À ce stade, il convient de répondre, entre autres, aux questions suivantes et d’établir les règles correspondantes :

  • Qui exerce quelle fonction ?
  • Comment cette fonction doit-elle être exercée ?
  • Comment les violations des règles sont-elles sanctionnées ?

Même si cela peut être ennuyeux : il est important de clarifier ces questions dès le début de la collaboration. Sinon, on discute constamment des rôles, des règles et des comportements.

Cela entraîne non seulement une perte de temps et d’énergie, mais il y a aussi le risque que la performance ne progresse pas et que le groupe reste bloqué à cette étape. Tant que vos employés débattent encore de qui occupe quel rôle, quels sont les droits et l’influence de chacun, il est de votre responsabilité en tant que leader d’intervenir dans le processus de prise de décision.

Établissez des cadres et des objectifs clairs, mais veillez toujours à être juste, clair et transparent.

Début de la coopération effective

Une fois les luttes de pouvoir terminées, le véritable travail peut enfin commencer. Les premières caractéristiques de « vraies équipes » peuvent déjà être observées : les membres ont la volonté de travailler ensemble et l’intérêt de rendre le groupe performant.

L’équipe est maintenant capable de discuter des idées et des décisions ensemble. Les membres commencent également à discuter, évaluer et apprécier les réalisations de chacun. Une vision économique de la planification et de l’exécution des tâches se développe.

En tant que leader, vous pouvez maintenant vous détendre presque sereinement. Il est important de surveiller le travail de votre équipe et de soutenir l’équipe en accordant une grande attention et une reconnaissance à l’engagement de tous les membres.

Par des retours positifs, vous encouragez et renforcez l’action autonome. Les prochaines tâches d’apprentissage de l’équipe consistent maintenant à développer des stratégies de résolution de problèmes flexibles, créatives et efficaces, à optimiser les flux de travail et à tirer parti des ressources disponibles. Si ces tâches sont menées avec succès, votre équipe peut devenir une véritable équipe performante à l’étape quatre.

Unité solide et productive

La quatrième et dernière phase du développement de l’équipe se caractérise par une approche familière et informelle entre les membres de l’équipe. Le groupe se perçoit maintenant comme une unité solide et s’intéresse également à sa tâche et à sa position au sein de l’organisation.

À ce stade, l’échange avec d’autres équipes est également recherché et stimulant de manière positive. Les postes et les rôles sont clairement répartis, l’équipe est désormais une unité solide et puissante, et elle est qualifiée pour prendre des décisions et les mettre en œuvre.

En tant que leader, vous êtes maintenant confronté à la tâche probablement la plus difficile : vous devez lâcher prise et permettre à votre équipe d’être compétente.

Transférez les responsabilités, déléguez les décisions et permettez à votre équipe de travailler de manière autonome ! Cela ne signifie cependant pas que l’équipe ait désormais une liberté totale. Cette liberté doit être encadrée par des accords réguliers sur les objectifs, afin de ne pas perdre de vue l’objectif.

La règle « L’objectif est fixé, le chemin est libre » s’applique à vous. Avec une équipe vraiment compétente, en tant que leader, vous devez également accepter que l’équipe puisse emprunter d’autres voies – moins familières – pour atteindre cet objectif.

Conclusion : Avez-vous déjà une équipe performante ?

Si votre équipe a réussi à traverser avec succès les quatre phases de développement avec votre soutien, vous pouvez constater les caractéristiques suivantes :

  • Intérêt mutuel et appréciation
  • Maintien de la communication et de l’interaction
  • Soutien mutuel
  • Climat de travail harmonieux
  • Engagement supérieur à la moyenne
  • Sentiment fort d’appartenance
  • Objectif clair
  • Identification avec des objectifs communs
  • Volonté de prendre des responsabilités
  • Planification efficace du temps et des projets
  • Gestion constructive des conflits
  • Intégration de l’équipe dans l’organisation globale
Article précédentConfiance dans la monnaie : les fondements
Article suivant7 conseils en leadership pour renforcer l’équipe

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici