L’effet Noria : mesure l’impact du personnel sur la masse salariale

L’effet Noria consiste à mesurer l’impact sur la masse salariale des entrées et sorties du personnel, lié à la différence de rémunération entre le titulaire du poste partant et le titulaire du poste arrivant.

Selon Le Robert et la source étymologique de ce mot, la noria est une machine hydraulique à godets qui sert à élever l’eau et qui fonctionne suivant le principe du chapelet hydraulique. Par analogie, la noria désigne en notre espèce les mouvements de main-d’œuvre.

L’effet Noria s’avère souvent négatif, puisque le salaire annuel brut du remplaçant est moins élevé que le salaire brut du partant. En effet, un salarié a été choisi par l’entreprise pour occuper un poste selon ses compétences.

Le salarié évolue dans son poste, il connaît les procédures de l’entreprise, travaille plus efficacement et bénéficie de l’évolution de ses connaissances et compétences. L’entreprise valorise cette évolution par une augmentation de salaire.

Au terme de plusieurs années, si ce salarié quitte l’entreprise ou tout simplement change de poste, le nouvel arrivant ne possédera pas toujours l’intégralité du savoir-faire. C’est pourquoi le nouvel arrivant pourrait être recruté à un salaire brut inférieur.

Nous pouvons relativiser l’effet Noria de plusieurs manières.

Tout d’abord, la décision de remplacer le départ d’un salarié par un candidat externe nécessite la définition d’un budget. Quelle fourchette de salaire sera attribuée à ce recrutement? L’entreprise se base le plus souvent sur le salaire du partant, qui déterminera le plafond à ne pas dépasser, tout en ayant pour objectif de dépenser moins. La décision de remplacer alors le partant par un nouvel arrivant moins expérimenté et donc aux prétentions salariales moins élevées provient d’une décision économique d’entreprise.

Ensuite, le candidat externe peut très bien avoir acquis les connaissances et compétences sur un même poste dans une autre entreprise.

Dans ce cas, si un salaire inférieur au partant lui est proposé, il ne se justifie nullement.

Enfin, l’effet Noria n’est pas toujours négatif. En effet, des secteurs d’activité rencontrent des difficultés à recruter des talents dans leur cœur de métier.

Dans ce contexte, le salaire brut proposé constituera l’adéquation entre les demandes du candidat et ce que l’entreprise peut offrir, déconnecté de la référence au salaire brut du partant.

La Noria représente la « marge de manœuvre » de la masse salariale, à savoir la variable d’ajustement qui permet de ne pas excéder le budget. Cependant, il s’avère intéressant de la calculer afin d’estimer le montant de cette marge de manœuvre justement!

Formule

L’effet Noria se calcule de la manière suivante:

Formule de calcul en pourcentage: (Salaire annuel brut de base moyen des arrivants – Salaire annuel brut de base moyen des partants) x nombre de mouvements prévus ÷ masse salariale initiale année N x 100

Puis nous calculons le montant en euro:

Taux de l’effet Noria x masse salariale totale initiale de la catégorie

Formule de calcul en euro:

Nombre de remplacements sur le poste x Différence de rémunération moyenne des arrivants et des partants

Article précédentDéfinition de la masse salariale
Article suivantLe taux de turnover : quel impact sur l’entreprise ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici