Les Crédits Font les Dépôts

Dans l’imaginaire collectif, les banques sont souvent considérées comme des institutions qui prêtent de l’argent en utilisant les dépôts préalablement confiés par les clients. Cette perception repose sur l’idée que les banques agissent simplement en tant que mandataires, redistribuant l’épargne entre différents agents économiques.

Cependant, l’évolution du système monétaire moderne a entraîné des pratiques de monétisation de créances par les banques, remettant en question cette vision traditionnelle.

Dans cet article, nous explorerons comment les crédits font désormais les dépôts, et comment les banques jouent un rôle crucial dans la création monétaire.

L’Évolution du Système Monétaire

Dans les premiers temps de l’histoire monétaire, les sociétés utilisaient principalement des formes d’argent métallique pour faciliter les échanges. Les banques, en tant qu’entités sécurisant les dépôts, agissaient effectivement comme des mandataires, stockant des métaux précieux et émettant des certificats de dépôt correspondants.

Ainsi, les déposants prêtaient leur argent aux banques qui, à leur tour, le prêtaient à d’autres agents économiques. Dans ce scénario, les dépôts faisaient effectivement les crédits.

Cependant, avec la révolution industrielle à partir de 1800, les pratiques monétaires ont évolué de manière significative. Les banques ont commencé à monétiser des créances, c’est-à-dire à émettre de la monnaie de crédit sans avoir besoin de disposer préalablement de réserves métalliques équivalentes. Ce changement a radicalement transformé le rôle des banques dans l’économie.

Le Pari Bancaire et la Création Monétaire

Avec la disparition progressive des encaisses métalliques en faveur d’un système généralisé de cours forcé, les banques ont adopté le mécanisme du pari bancaire. Elles ont commencé à monétiser des créances en émettant des prêts sans nécessiter une détention préalable de monnaie. Ainsi, elles créent littéralement la monnaie qu’elles prêtent, procédant à une création monétaire ex nihilo.

Contrairement à l’idée traditionnelle que les dépôts sont à la base des crédits, c’est le mécanisme inverse qui prévaut désormais. Les opérations de monétisation de créances par les banques génèrent des flux de richesse et de revenus futurs, rendant possibles les dépôts ultérieurs des agents économiques. En réalité, ce sont les crédits qui font les dépôts.

Le Cœur de Métier des Banques

Avec la création monétaire ex nihilo, les banques ont développé un cœur de métier singulier dans le système monétaire moderne. Leur activité principale repose sur des opérations de création monétaire et de prêt.

Les dépôts des épargnants ne sont plus simplement utilisés comme une réserve de fonds à prêter, mais ils restent disponibles pour être utilisés par les déposants sous forme de transactions électroniques, tels que les paiements par chèque.

L’Influence des Banques sur l’Offre de Crédit

Comprendre que les crédits font les dépôts permet de remettre en question certaines croyances erronées concernant le rôle des banques dans l’économie. Traditionnellement, on attribuait aux épargnants une influence sur l’offre de crédit, supposant qu’ils prêtaient effectivement leur argent aux banques.

Cependant, avec la création monétaire ex nihilo, les banques créent la monnaie qu’elles prêtent et n’ont pas besoin de se reposer sur les dépôts préalables des épargnants.

Le Rôle des Banques dans l’Économie Moderne

Dans l’économie moderne, les banques jouent un rôle crucial en facilitant le financement des agents économiques.

En monétisant des créances, elles contribuent à l’essor de l’activité économique en permettant aux entreprises et aux ménages d’accéder à des crédits pour investir, consommer ou réaliser des projets. Le système monétaire moderne repose sur cette capacité des banques à créer de la monnaie de crédit pour soutenir l’activité économique.

Conclusion

En conclusion, les crédits font désormais les dépôts dans le système monétaire moderne. Les banques, en tant qu’acteurs clés, ont le pouvoir de créer de la monnaie de crédit ex nihilo, permettant ainsi de financer l’activité économique.

Contrairement à la perception traditionnelle, les dépôts ne sont plus à la base des crédits, mais ce sont les crédits qui rendent possibles les dépôts ultérieurs des agents économiques. Ce mécanisme du pari bancaire est essentiel pour comprendre le fonctionnement réel du système monétaire moderne et le rôle crucial que les banques jouent dans l’économie contemporaine.

Article précédentLes Origines du Billet de Banque
Article suivantLa monnaie face aux crypto-actifs

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici