Les approches de l’entreprise

L’entreprise (la firme) se trouve au cœur du mode de production capitaliste,  elle est l’organisation créatrice de richesses et d’emplois, et au centre de la compétitivité internationale
des économies,

La définition de l’entreprise est complexe, n’est pas universelle et dépend de l’approche adoptée: On distingue: L’approche économique, juridique, sociologique et systémique…

I. L’approche économique de l’entreprise

L’entreprise apparait ici comme un lieu où se crée la richesse. Elle permet de combiner les différents moyens mis à sa disposition par l’environnement dans le but de produire, de transformer, de distribuer des biens et services et ceci en adéquation avec des objectifs fixés par la direction, et en faisant prévaloir des motivations de profit.

   Cette approche classique de l’entreprise considère que l’entreprise est une entité économique motivée par 3 fonctions :

  • Consommation
  • Production
  • Distribution
  • La fonction consommation

  L’entreprise comme tout acteur ou agent économique consomme des biens et services en un mont de la production.

  • La fonction production

   L’entreprise est définie comme une unité de production qui met à la disposition du marché des biens et services. C’est une organisation qui combine différents moyens dans l’objectif de produire des biens et services destinés à la vente. On peut résumer l’entreprise comme un lieu où se combine différents facteurs de production dans le but d’atteindre l’efficacité maximale avec le minimum de coûts pour un profit maximal.

  • La fonction distribution

L’entreprise en tant qu’unité de répartition, l’intérêt d’une entreprise dans une économie structurée c’est la création de richesse que l’on peut appréhender à travers le concept de valeur ajoutée. Cette dernière va servir à rémunérer l’ensemble des facteurs qui ont contribué à la création de la richesse.

La part de chaque intervenant dépend de son degré de participation et de contribution à la richesse.

II- L’approche juridique de l’entreprise

L’entreprise est définie à partir de son statut juridique: Une personne physique dans le cas d’une société individuelle ou une personne morale dans le cas d’une entreprise sociétaire.

  • L’entreprise individuelle appartient à une seule personne.

Son patrimoine se confond avec celui de son propriétaire:

– Les bénéfices considérés comme revenus du propriétaire,

– Les dettes doivent être remboursées par lui,

– En cas de difficultés, les biens propres du propriétaires peuvent être saisis.

  • L’entreprise sociétaire appartient à plus d’une personne. A son origine, un contrat conclu entre deux ou plusieurs personnes mettant en commun leurs apports (capitaux) afin de partager les bénéfices.

– Elle doit être immatriculée au registre de commerce,

– Elle peut posséder un patrimoine, conclure des contrats ou même intenter une action en justice

Il existe trois grandes familles d’entreprises sociétaires:

Les sociétés de personnes : La responsabilité des associés est solidaire et indéfinie (Sociétés en Nom Collectif SNC, la Société en Commandite Simple),

Les sociétés de capitaux : La responsabilité des actionnaires est limitée à leurs apports dans le capital (SA et Société en Commandite par Actions),

Les sociétés à réglementation particulière : SARL, Sociétés d’Investissement, Sociétés Mutualistes)

III- L’approche sociologique de l’entreprise

L’entreprise est considérée comme un groupement d’individus opérant ensemble en vue de produire des biens et/ou des services à vendre sur un marché: Il s’agit des bailleurs de fonds, des dirigeants et des salariés.

Ces trois acteurs ont des intérêts contradictoires d’où la nécessité de compromis et de dialogue pour une bonne gouvernance de l’entreprise.

IV- L’approche systémique de l’entreprise 

Selon Edgard Sehein, l’entreprise est une organisation qui résulte de la coordination rationnelle des activités des personnes en vue de poursuivre de objectifs et buts explicites connus, et ceci par une division du travail et des fonctions et par une hiérarchie d’autorité et des responsabilités.

Dans cette logique, l’entreprise obéit au principe de la science de gestion en matière d’organisation et de fonctionnement. L’entreprise est un système définit par un ensemble de partie reliées les unes aux autres et en interaction les unes avec les autres. L’entreprise est également en prise avec une dynamique liée à son environnement.

  • Système organisé

Organes permanents (direction générale, direction fonctionnelle)

Organes non-permanents (comité  de direction)

Organes réglementaires (conseil d’administration)

Ces différents organes sont en liaison les uns avec les autres. Il y a 3 types de liaisons :

Liaisons hiérarchiques : liens de pouvoir d’autorité d’un organe sur un autre

Liaisons fonctionnelles : liens qui traduisent la compétence d’un organe à un autre

Liaisons de conseil : spécialistes au sein de l’entreprise dont le rôle est d’aider à la prise de décision

  • Système ouvert 

L’entreprise est un ensemble de flux d’entrée et de sortie qui  émane de son environnement économique, social et institutionnel.

l'approche systémique de l'entreprise
  • Système finalisé

Ajustement des variables et contraintes

Les approches de l’entreprise
Article précédentLe produit intérieur brut (PIB)
Article suivantTraitement des factures (facture « doit » et « avoir » )

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici