la demande : le mécanisme générale

I. Définition de la demande

La demande est définie comme la disposition d’achat d’un bien à un prix donné. Il s’agit donc d’une relation microéconomique entre les quantités demandées et le prix d’un bien.

II. La loi générale de la demande

La demande est une fonction décroissante du prix. Lorsque le prix augmente la demande baisse, lorsque le prix baisse la demande augmente. Toutes les lois économiques sont conditionnelles, donc la loi de la demande est aussi conditionnelle.
En effet, une hausse des prix d’un bien n’entraîne une baisse de sa demande que si les consommateurs ne s’attendent pas à une hausse plus importante.

III. Explication du mécanisme

La relation inverse entre le prix et la demande s’exprime par deux effets :

  • L’effet revenu : c’est la relation inverse entre le pouvoir d’achat et le prix. Plus le prix d’un bien est élevé moins on achète ce bien, car le pouvoir d’achat est limité.
  • L’effet de substitution : lorsque le prix d’un bien augmente, la demande se déplace vers un autre bien de remplacement, à condition que le prix de ce dernier bien reste stable.

IV. Les exceptions qui touchent la loi de la demande

– L’effet de snobisme ou de démonstration. (effet VEBLEN).
– L’effet de saturation. (effet GIFFEN).
  •  Effet de snobisme : c’est une exception qui concerne les riches qui n’achètent certains biens que parce que le prix élevé. Si le prix de ce bien baisse ils cessent de l’acheter par désir de se différencier des autres.
  •  Effet saturation : Il s’agit ici de ce qu’on appelle des biens inférieurs. La demande de ces biens diminue lorsque le revenu augmente. Et même si leur prix baisse la demande reste stable. Plus le revenu augmente, moins on consomme les biens inférieurs comme le pain, car on consomme plus des biens plus chers.

V. L’expression de la fonction de la demande

 p = f (q) ⇒ p = – aq + b. 
 Exemple :
a = -1 ⇒ p = –q + 6.
a : c’est la pente de la fonction.
p = -2 q + 12 ⇒ a = -12
p = -0.5 q + 3 ⇒ a = – 0.5
Le mécanisme général de la demande
On remarque que plus le prix augmente, plus la quantité demandée baisse.

1. L’élasticité de la demande

Définition :
 
L’élasticité de la demande « e » est le coefficient qui exprime le degré de réaction de la demande à une variation de prix.
Son expression est la suivante : e = -dp/q ; dp/q.
Soit e = 1/ (dp/dq) × p/q = (1/p’) × (p/q) = p / (p’q).
Exemple :
 
Le prix d’un bien donné augmente de 25%, les quantités demandées varient de 10%.
Calculer l’élasticité de la demande de ce bien.
 e = -10% / 25% = -0.4
Exemple :
 
Le prix d’un bien passe de 4 à 5 DHS, c’est-à-dire il augmente de 25%.
Les quantités demandées passent de 100.000 à 80.000 DHS, c’est-à-dire elles baissent de -20%.
e = -20% / 25% = -0.8
 Donc l’élasticité est de 0.8 dans ce cas.
0.8 signifie que lorsque les prix augmentent de 1%, les quantités demandées baissent de 0.8% .
Exemple :
A travers notre exemple p = -q+6.
Calculer l’élasticité pour p = 2 et q = 5. en appliquant la formule développée, c’est-àdire : e = p/ p’q.
 On sait que p’= -1.
* si p = 2 ⇒ q = 4.
 Donc : e = – 0.5
* si p = 5 ⇒ q = 1.
 Donc : e = -5
En valeur absolue, plus le prix augmente plus l’élasticité est élevée.

2- La recette globale

La recette globale, c’est le chiffre d’affaire, et c’est aussi ce qu’on appelle la production offerte.
 
 Recette globale = prix × quantité demandée.
 R.C = p × q.
Exemple :
Soit p = -q + 6.
 R.G = (-q +6) × q.
 ⇒ R.G = -q2 + 6q.

VI. La confrontation entre la demande et l’offre

L’offre est une fonction positive du prix, donc la fonction de l’offre est la suivante :
 
p = aq + b.
 
Exemple :
Soit p = q + 2 ou p = 0.5 q + 3.
 Le prix d’équilibre, c’est lorsque « la demande = l’offre ».
Soit p = -q + 6 et p = -q + 2.
Donc pour calculer p et q d’équilibre on doit réaliser l’égalité précédente :
 -q + 6 = q + 2 ⇒ q = 2.
 ⇒ p = 4.

VII. Le déplacement de la droite de la demande

1. Le déplacement de la droite de la demande à droite

Il y a augmentation des dispositions d’achat à chaque prix, donc les causes sont :
  •  Augmentation du pouvoir d’achat (cause principale) ;
  •  Augmentation du prix des biens concurrents.
Exemple :
 
Soit ( p = -q + 6 ) , supposant une augmentation de 50% des dispositions d’achat. Que devient la fonction précédente ?
La fonction devient p = [-1 / (1+ 50%)] . q +6
⇒ p = -0.66 q + 6.

2. Le déplacement de la droite de la demande à gauche

Les causes de ce déplacement sont les suivantes :
  •  Diminution du pouvoir d’achat ;
  •  Diminution du prix d’un bien concurrent (généralement, c’est un bien de substitution).
Exemple :
Soit p = -0,5 q + 9,5.
On envisage une réduction de l’IGR qui a entraîné une variation de 100% des dispositions d’achat à chaque prix.
Déterminer la nouvelle fonction de la demande.
Il y a une diminution de l’IGR, donc une augmentation du revenu, et puis une augmentation de la demande.
 a = -0,5 / (1+100%) = -0,25.
 Donc p = – 0,25 q + 9,5.
Article précédentLes techniques et les outils de l’audit
Article suivantL’entreprise et le manager

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici