Quelle est la définition du management ?

Le verbe manager est un mot anglais qui dans les dictionnaires de Français est synonyme de diriger, gérer, organiser.

Le dictionnaire Anglais-Français en donne un sens plus vaste ;

To Manage : diriger, administrer, gérer, mener, conduire, maîtriser, dompter, gouverner, mater, tenir, venir à bout, arranger, manier, manœuvrer.

To Manage : S’y prendre, se tirer d’affaire, s’en tirer, s’arranger, se débrouiller, trouver moyen de, parvenir à.

Le management ne peut être une science exacte, il reste dans le domaine du probable, de la statistique. Le management est à la fois art et science, faisant appel à des qualités innées, intuitives, personnelles, aussi bien qu’à un ensemble de connaissances et de techniques théoriques.

Il existe plusieurs définitions du management d’une entreprise dans la littérature académique et autre qui lui est consacré, c’est ainsi :

Frederick Taylor (1890) : « Une révolution mentale ».

Fayol (1916) : « C’est de la prévoyance, de l’organisation, du commandement, de la coordination, du contrôle ».

William Newman et E. Kirby Warren (1961) : « Le management, c’est l’ensemble des méthodes qui permettent de transformer les ressources dont dispose une organisation, argent, matériel et hommes, en produits et services ». Marvin Bower (1968) : « Le management, c’est vouloir manager au travers d’un système de management».

Tom Peters (1988) : « [Mes] 45 prescriptions peuvent être considérées comme une première ébauche d’une théorie du management »

Peter Drucker (1989) :« Le management est quelque chose qui se rapporte à des êtres humains. Sa tâche, son devoir, c’est de rendre les hommes capables de produire un résultat commun, de donner de l’efficacité à leurs capacités, et de faire en sorte que leurs points faibles n’aient pas d’importance »

Henry Mintzberg (1989) : « Les processus par lesquels ceux qui ont la responsabilité formelle de tout ou partie de l’organisation essayent de la diriger ou, du moins, de la guider dans ses activités ».

Jean-Pierre Le Goff (1993) : « Le management est une notion globalisante et floue. Elle peut désigner les fonctions de direction, être synonyme d’organisation du travail, de mobilisation et de gestion de la « ressource humaine », ou plus largement encore englober de façon syncrétique la quasi-totalité des activités de l’entreprise qui ne se rapportent pas directement à la technique : gestion quotidienne des aléas de tous ordres survenant dans un service ou un atelier, encadrement et mobilisation d’une équipe, relations avec d’autres secteurs de l’entreprise, organisation et gestion de son temps, voire gestion budgétaire… »

W.Edwards Deming (1988) : « Créer de la fierté et de la joie dans le travail ».

François Dupuy, sociologue (2011) : « La définition la plus simple et la plus parlante de ce que l’on appelle le « management » est [le fait] que les choses marchent comme elles le devraient et [que] les gens fassent ce que l’on souhaiterait qu’ils fassent ».

Raymond Alain Thietart (2012) : « Un ensemble d’intentions (la planification), transformées en action par une bureaucratie (l’organisation) et des acteurs (l’activation), actions régulées par un système de pilotage (le contrôle) ».

Jean-Luc Charron et al. (2014) :« Le management se définit comme l’ensemble des techniques d’organisation et de gestion pour conduire, piloter l’action des individus.

Maurice Thévenet (2014) : « Le management consiste à faire en sorte qu’une action collective soit efficace ».

François Dupuy (2015) : « Le management est une discipline — un art veulent faire croire les optimistes — encadrée par des institutions qui en élaborent les méthodes [et] en conceptualisent les pratiques […] ».

Ghislain Deslandes (2016), le management dans les organisations est défini comme « une force vulnérable soumise à la pression du chiffre et dotée d’un triple pouvoir de contrainte, d’imitation et d’imagination s’exerçant aux niveaux subjectif, interpersonnel, institutionnel et environnemental ».

Article précédentComment mesure-t-on la croissance?
Article suivantLa norme ISAE 3000 d’audit en 17 questions

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici