La structure divisionnelle

Cet article présente la structure divisionnelle. On donnera sa représentation graphique et ses grandes caractéristiques.

Principe de de la structure divisionnelle

Le principe de la structure divisionnelle répond au souhait d’organiser l’entreprise par « divisions», ce qui consiste à réaliser son découpage en produits, marchés ou en zones géographiques.

Chacune des divisions dispose de moyens humains et matériels nécessaires pour assurer son autonomie. La coordination des divisions est assurée par le siège de l’entreprise. Ce type de structure qui s’adresse à des produits diversifiés, dans un marché hétérogène, constitue une évolution en taille par rapport à la structure fonctionnelle.

Selon la vision de Jay Galbraith, la structure divisionnelle donne une prédominance aux produits, projets, marchés… :

représentation graphique de La structure divisionnelle

La structure divisionnelle se déclinera, en fonction de son découpage, suivant les quatre formes suivantes :

  • la structure divisionnelle par projet ;
  • la structure divisionnelle par produit;
  • la structure divisionnelle par marché ;
  • la structure divisionnelle par zone géographique.
  • Représentation graphique
La structure divisionnelle
  • Types d’entreprises

Cette structure concerne les grandes entreprises.

Avantages et inconvénients de la structure divisionnelle

  • Avantages

Motivation des responsables de division.

Évaluation des performances entre les divisions.

Structure adaptable au marché.

  • Inconvénients

Gestion délicate.

Difficulté d’exploiter simultanément, dans plusieurs divisions, toutes les compétences techniques existantes.

Mise en danger d’une culture d’entreprise homogène du groupe.

Multiplication des structures qui engendre des redondances possibles de postes.

Observations

Chaque unité est considérée comme un centre de profit ayant à sa tête un « chef d’entreprise » qui reçoit des objectifs de performance (prise de commandes, chiffre d’affaires, résultat…) de la direction générale.

La direction générale coordonne les divisions et élabore une stratégie d’ensemble. Elle aura à sa disposition un état-major pour l’assister sur les aspects, entre autres, juridiques, de communication et de gestion des charges.

Selon Chandler, la structure multidivisionnelle associe différentiation et intégration. Les divisions sont autonomes et spécialisées par marché ou ligne de produits. La direction générale assure la cohésion par une coordination et une planification de l’ensemble. Chandler a défini cette forme d’organisation comme étant un type d’organisation de forme multi-divisionnelle ou forme en M. (M. form) caractérisant ainsi une structure adaptée aux réalisations diversifiées

Exemple d’une structure divisionnelle

Un bon exemple de structure divisionnelle peut être Veolia Environnement. Le groupe est, en effet, organisé selon quatre divisions : Eau, Propreté, Transport et Énergie (Dalkia). Chaque division dispose de ses propres moyens de production, son service financier, RH, etc. Toutefois, la direction groupe mutualise nombre de ces fonctions et dispose de ses propres services RH, juridique, financier, etc., ceci afin de mieux coordonner les efforts et éviter toute dispersion des moyens

exemple de La structure divisionnelle

Comparaison entre structure fonctionnelle et structure divisionnelle
Structures fonctionnelles et divisionnelles ont des avantages et inconvénients à peu près symétriques qui sont résumés dans le tableau ci-après.

Mode de découpage des activitésAvantagesInconvénients
Structure fonctionnelleSpécialisation par fonction• Clarté de l’organisation
• Concentration des ressources
• Économies d’échelle
• Développement de compétences spécialisées
• Centralisation forte
• Coordination et communication transversales difficiles
• Relative inertie
Structure
divisionnelle
Divisions selon :
• les unités stratégiques de base
• les produits
• les marchés
• les zones géographiques
• Structure décentralisée
• Coordination efficace autour de chaque activité
• Structure facilement adaptable
• Dispersion des ressources
• Déséconomies d’échelle
• Développement difficile de compétences spécialisées
Avantages et inconvénients des structures fonctionnelles et divisionnelles
Article précédentLes 4 leviers de la logistique durable
Article suivantCritères d’appréciation de la qualité de la gestion des stocks

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici