la structure hiérarchique : principes, avantages et inconvénients

Toute entreprise qui se développe met en œuvre au départ une structure hiérarchique quasiment pure. La structure hiérarchique apparaît très relativement dans une organisation. Cette structure est très ancienne.

Principes de la structure hiérarchique

C’est la structure de type militaire, préconisée par Fayol. Elle se présente sous une forme pyramidale. La hiérarchie est constituée par « la série des chefs » et la voie hiérarchique est le chemin que suivent les communications passant par tous les degrés.

La structure hiérarchique est une organisation qui repose sur :

  • l’unité de commandement : chaque subordonné ne reçoit d’ordre que d’un seul chef lequel relève aussi d’un seul supérieur et ainsi de suite.
  • la délégation de l’autorité : c’est la transmission de l’autorité par un supérieur hiérarchique à un subordonné. On délègue uniquement l’autorité mais le supérieur reste responsable des résultats des décisions prises par le subordonné.

Ce principe conduit à l’établissement d’une hiérarchie, c’est­-à­-dire d’une série de délégation successive de l’autorité et de la responsabilité.

Cette délégation successive de l’autorité définit les lignes hiérarchiques qui sont aussi des lignes de communication.

Les lignes hiérarchiques véhiculent des informations dans les deux sens. Les informations sont des règlements, directives, résultats.

  • le principe de la responsabilité absolue : c’est l’obligation pour un subordonné d’accomplir les tâches qui lui sont assignés et d’expliquer les résultats non satisfaisants obtenus. C’est ainsi que le supérieur doit déterminer avec rigueur les objectifs attendus et ne doit pas intervenir dans les tâches qui relèvent du subordonné.

Son organigramme est représenté comme suit :

la structure hiérarchique
Figure : organigramme de la structure hiérarchique

Avantages et inconvénients de la structure hiérarchqiue

Du point de vue de ses avantages la structure hiérarchique est une structure simple, facile à mettre en place, facilement compréhensible, claire où chacun connaît exactement son rôle.

C’est une structure qui permet une définition précise de l’autorité et de la compétence :

  • tous les éléments du système ont un pouvoir propre ou délégué.
  • chaque élément du système est conscient du résultat qu’on attend de lui.

S’agissant des inconvénients de la structure hiérarchique, ils proviennent de sa rigidité, de la lenteur des décisions et de risque de déformation de l’ordre donné (surtout quand il est oral vu le nombre de niveaux parcourus par ce dernier.

L’autre inconvénient est le risque de cloisonnement, l’information circule plutôt dans le sens vertical et mal dans le
sens horizontal entre services.

Enfin, il y a le risque de centralisation. Les informations tendent à remonter vers le sommet, et les décisions à être prises par le dirigeant.

Par ailleurs, cette structure hiérarchique peut être considérablement assouplie. Par exemple, le chef d’entreprise peut accroître la décentralisation des décisions, c’est à dire donner plus de pouvoir aux échelons subalternes.

Article précédentLe processus de management
Article suivant8 principales qualités d’un bon manager

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici